Prix__nobel[1]

> Présentation générale de l’institution

> Mission et pédagogie

Documents officiels (Rapports, catalogues, trimestriels) (PDF)

Dominique Pire, fondateur de l’Université de Paix

Le 10 décembre 1958, Dominique Pire reçoit le Prix Nobel de la Paix pour son action en faveur des personnes déplacées. Il se sent aussitôt investi d’une mission qui dépasse tout ce qu’il a entrepris jusqu’alors : contribuer à une paix durable dans le monde.

Faisant face à ce qu’il considère comme de nouvelles responsabilités, il perçoit l’énorme travail qui peut être réalisé avec les nombreux jeunes du monde entier qui souhaitent lui apporter leur aide bénévole.

Ces jeunes représentent une force potentielle immense. C’est ainsi que naît le projet d’un centre de formation afin de concrétiser l’idée de ce qu’il appelle le Dialogue fraternel.

Voir aussi :

Avec Raymond Vander Elst (athée libre-penseur), Dominique Pire pose la première pierre du Centre Mahatma Gandhi (Tihange-Huy) le 10 avril 1960 (en présence notamment de Robert Oppenheimer). L’Université de Paix a donc été marquée dès sa création par une diversité d’idées et par un grand pluralisme.

Ce Centre prend le nom de « Université de Paix » en 1963.

En juillet 1960 se tient la première session longue. La méthode choisie par Dominique Pire est de réunir les jeunes du monde entier durant une session de 15 jours et de leur dispenser son enseignement du Dialogue fraternel. En 1963, les premières sessions brèves (2 jours en moyenne) sont organisées grâce à des professeurs et intervenants bénévoles. Les sessions se structurent dès lors différemment et articulent le Dialogue fraternel à des thématiques plus précises (racisme, économie, milieu ouvrier, etc.).

En 1976, l’Université de Paix se constitue en asbl et est reconnue « organisation de jeunesse » par la Communauté française de Belgique (Fédération Wallonie-Bruxelles).

En 1981, l’Université de Paix s’installe au 4, bd du Nord à Namur.

En 1987 a lieu une restructuration importante des activités autour de l’axe de travail « Prévention et gestion positive des conflits ». En 1998, le Certificat en gestion positive des conflits interpersonnels est créé. Les formations longues relatives à la gestion de conflits dans des groupes d’enfants voient le jour à partir de 2007.

Nonviolence et médiation

L’Université de Paix est également pionnière de la Communication NonViolente de Marshall Rosenberg en Belgique (cf. l’article à l’occasion des 20 ans de la CNV en Belgique, en 2013).

Aussi, la médiation est largement développée à l’Université de Paix. En effet, ce processus de résolution des conflits correspond aux deux axes fondamentaux du Dialogue Fraternel, le respect de la vérité des faits et le respect des personnes. De plus, elle mobilise des compétences et attitudes développées par ailleurs (écoute active, négociation constructive, créativité dans la recherche de solutions, etc.). Fin des années 80 – début des années 90, diverses interventions sont effectuées dans le milieu associatif et scolaire. Suite à de multiples contacts aux USA et au Québec (voyages, accueil de Barry Hart, de Marie-France Chabot, de M. Hansen Mc Manus…), l’Université de Paix développe cet axe.

La traduction en est la formation au sein d’écoles (enseignants, enfants, direction et parents), la formation des médiateurs pénaux (en collaboration avec l’UCL) durant plusieurs années, des colloques, la création du Service de Médiation Générale (1991), etc. Depuis lors, l’accent est mis principalement sur la formation d’enfants et adolescents médiateurs, et des adultes les encadrant et sur la création d’outils pédagogiques (cf. Actions jeunesse).

Développements actuels, mission et pédagogie

Désormais, le travail concret de l’Université de Paix est axé sur la gestion positive des conflits, avec les jeunes et les personnes qui les encadrent (cf. entre autres l’histoire de « Graines de médiateurs », un projet de plus de dix ans), mais aussi avec les adultes de manière générale (formations). Ces actions s’appuient sur de nombreux champs et disciplines des sciences humaines et sociales, en adéquation avec les valeurs de l’Université de Paix (notamment le pluralisme, cf. notre page Mission et pédagogie).

En plus de 50 ans, l’Université de Paix a eu l’occasion d’intervenir et de travailler dans de nombreux contextes, notamment auprès d’agents pénitentiaires (Pour en savoir plus).

Centre de réflexion et de formation, l’Université de Paix contribue à faire connaître des moyens possibles pour prévenir la violence et y faire face, à l’école, dans la famille, dans le quartier… Elle crée et diffuse également des outils pédagogiques et met gratuitement à disposition des ressources en gestion de conflit.

Pour plus d’informations sur les événements marquants de l’histoire de l’Université de Paix, voir le Cahier 0 de l’Université de Paix : un historique de l’institution rédigé par Mireille Jacquet, en 2006.

Prix, récompenses et reconnaissances

Publications

Dans le monde entier

En 2010, l’Universtié de Paix dresse le bilan des lieux dans lesquels elle a pu intervenir…

L’action de l’Université de Paix à travers le monde

Pour plus de détails, cf. le Rapport 2010 (pdf) de l’Université de Paix, pages 24 à 27.

Événements anniversaires

En 2010 : l’exposition « Dominique Pire, l’Homme qui hier a pensé demain »

L’Université de Paix et les autres associations fondées par Dominique Pire – Aide aux Personnes Déplacées, Iles de Paix et Service d’Entraide Familiale – (cf. page Partenaires et soutiens) commémorent ensemble le centième anniversaire de leur fondateur.

A cette occasion, durant tout le mois d’octobre 2010 dans l’Atrium de l’Espace 27 Septembre du Ministère de la Communauté française (Bruxelles) a eu lieu exposition Dominique Pire, l’Homme qui hier a pensé demain, un regard sur le passé propre à interpeller le présent et à nourrir le futur. « Agir sans savoir est une imprudence. Savoir sans agir une lâcheté », disait Dominique Pire. Qui était-il ? Pourquoi a-t-il reçu le Prix Nobel de la Paix ? Quelle est l’actualité de sa réflexion et en quoi est-il toujours une source d’inspiration aujourd’hui ?

En 2000 : le forum international de rencontre entre jeunes

A l’occasion de son 40ème anniversaire en 2000, l’Université de Paix a organisé le « Forum international de rencontre entre jeunes ». Cette formation longue a rassemblé plus de 50 jeunes de plus de 30 pays de tous les continents afin d’échanger sur «la gestion positive des conflits», l’occasion d’articuler passé et présent :

  • Le passé : l’esprit des premières sessions internationales organisées par l’Université de Paix. Il s’agissait de réunir des jeunes de tous les continents dans des sessions longues pour échanger expériences, analyses et critiques et pour approfondir les engagements de chacun allant dans le sens de la paix.
  • Le présent : l’axe de travail de l’Université de Paix, depuis les années 1990 «Apprendre à gérer positivement les conflits». Cet axe de travail a été le thème central de cette rencontre.

Pour aller plus loin…

Le Cahier 0 intitulé « L’Université de Paix, son histoire, sa démarche » retrace l’action de l’Université de Paix et permet de mieux comprendre son travail au quotidien et ce, au cours de ces 50 dernières années.


48 pages – Disponible en téléchargement gratuit