A la une

Offre d’emploi – Recrute détaché pédagogique

APPEL A CANDIDATURE POSTE DETACHE PEDAGOGIQUE A L’UNIVERSITÉ DE PAIX, Asbl

L’Université de Paix recrute un(e) détaché(e) pédagogique à temps plein (35h/semaine), pour une période de deux ans, renouvelable.

Conditions : être enseignant – tous réseaux confondus – nommé à titre définitif à temps plein, extrait de casier judiciaire (modèle 2).
Le détaché pédagogique conserve son statut d’enseignant et reste payé par la Fédération Wallonie Bruxelles.
L’expérience dans la gestion des groupes de jeunes (enfants, adolescents), figure parmi les critères prioritaires de sélection.

Missions principales :
1° Participation à la préparation et à l’animation des programmes et formations de l’Université de Paix, notamment sur les thèmes suivants :
– Gestion positive des conflits
– Coopération dans les groupes et les classes
– Gestion des émotions, du stress et de l’agressivité
– Estime de soi, confiance en soi
– Gestion des situations critiques en classe
– Communication, pratique de l’écoute et affirmation de soi, assertivité
– Négociation et médiation
– Pilotage de projets pédagogiques et gestion du changement dans les établissements scolaires
– Prévention et intervention dans les situations de harcèlement entre élèves
– Médiation par les pairs (projets d’écoles primaires et secondaires)
– Conflits et groupes
– Jeux coopératifs
– Accompagnement et supervisions d’équipes dans le secteur enseignement et jeunesse
2° Adaptation des programmes, des outils de formation et des activités aux difficultés et questionnements spécifiques au milieu scolaire
3° Participation au développement des relations extérieures de l’Université de Paix ;
– Appui à la cellule de communication : réception et réponses
– Appui au service de librairie
– Appui à la rédaction d’articles et aux publications

La participation aux formations de l’Université de paix est un atout.

Procédure de recrutement : adresser votre candidature, lettre de motivation et CV à Isabelle Brouillard, Secrétaire Générale, à l’adresse électronique suivante : i.brouillard@universitedepaix.be, avec votre nom dans l’objet et la référence à la présente offre d’emploi, au plus tard le 9 avril 2017.

Harcèlement à l’école et médiation scolaire

Séminaire UBMP

Source : http://ubmp-bupb.org/evenements-agenda-2/

Namur, 24/04/2017 – 10 à 13h

Demande en cours – agrément Commission Fédérale de Médiation : 3h

Intervenante : Almudena Vaquerizo Gilsanz, médiatrice agréée.

Intimidation, (cyber)harcèlement, bouc émissaire, souffre-douleur, brimades, moqueries, rejet social,… Les mots ne manquent pas pour désigner les diverses formes de violences à l’école. Pourtant, en ce qui concerne le harcèlement, le phénomène est souvent sous-estimé, voire ignoré ou passé sous silence, alors que ses conséquences psychologiques, sociales et scolaires peuvent s’avérer graves.

Que faire ? Comment appréhender ce phénomène ? Comment l’identifier ? Comment agir ? Comment le prévenir ?

En se basant sur diverses initiatives et les dernières enquêtes en la matière, cette conférence vous permettra d’approcher le harcèlement en milieu scolaire sous quatre angles: comprendre, identifier, prévenir et intervenir.

Lieu: Université de Paix (asbl) – 4, bd du Nord – 5000 Namur

Inscriptions : a.vaquerizo@universitedepaix.be ou helene.vds@ubmp-bupb.org

Bienvenue à tous. Gratuit pour les membres de l’UBMP-BUPB-BUPM – 30€ pour les non-membres (30€ = carte de membre adhérent) à verser sur le compte de l’UBMP – IBAN=BE98-0003.2526.9793. – BIC=BPOTBEB1

« La folie, c’est de faire toujours la même chose… »

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

La citation est attribuée à Albert Einstein.

Lorsque les désaccords perdurent ou s’enveniment, les parties en conflit peuvent se décourager. L’impression d’être dans une « voie sans issue » s’installe. 2016 n’a pas été épargnée par des drames d’une extrême violence, ici et ailleurs. Nous écrivions dans de précédents trimestriels que la paix n’est jamais acquise une fois pour toutes, mais qu’elle doit se construire et s’entretenir au quotidien.

Comme le développe Almudena Vaquerizo Gilsanz dans son article sur les liens entre créativité et médiation, il est difficile de ne pas se censurer et de ne pas être obsédé – et donc enfermé – par la recherche de ce qui nous semble être « la » solution. Face à des situations qui nous attristent, nous mettent en colère ou nous effraient, nous pourrions être attirés par des « solutions » simplistes, et nous contenter de répondre à la violence par encore plus de violence, de surveillance, de stigmatisation et de méfiance.

Comment espérer un résultat différent en répétant sans cesse ces « recettes » qui, seules, se sont avérées inefficaces (voire meurtrières) ?

Almudena Vaquerizo Gilsanz poursuit : « la créativité permet d’ouvrir le champ de ce qui est possible, de ce qui est permis. C’est un espace de nouvelle liberté, lorsque l’on pense être dans une impasse, que l’on a tout essayé »… Dans ce trimestriel, nous vous souhaitons une année 2017 pleine de créativité, pleine de nouvelles expériences, et donc pleine de solutions. Nous ne prétendons pas qu’il faut arrêter d’agir, au contraire. Nous prétendons qu’il faut multiplier les niveaux d’action, et travailler sur le long terme.

Nous vous proposons notamment des outils afin de développer l’intelligence émotionnelle des enfants. En éduquant dès le plus jeune âge à gérer ses émotions et en développant l’empathie, nous pensons que nous pouvons construire, brique par brique, une meilleure compréhension mutuelle.

Au travail, également, avec le pôle UP Entreprise (voir le site UP Entreprise), nous développons des approches diversifiées pour résoudre des problèmes : parfois, une difficulté relationnelle peut cacher un dysfonctionnement au niveau organisationnel, par exemple… Là encore, il s’agit de diversifier les points de vue.

A l’Université de Paix, nous souhaitons aussi partager une certaine réappropriation critique des outils que nous partageons et appliquons. Il ne suffit pas d’utiliser grammaticalement des théories, des grilles de lecture ou des méthodes de communication pour vivre des relations harmonieuses. Paradoxalement, elles peuvent même parfois nuire à la relation.

Enfin, l’Université de Paix continue – et continuera – à produire, partager et diffuser des ressources pédagogiques et des contenus et méthodes de formation afin d’outiller chaque personne qui le souhaite à résoudre ses conflits positivement.

Meilleurs voeux !

Meilleurs voeux à vous et à vos proches, de la part de tous les membres de l’équipe de l’Université de Paix !

Crédits photo : Maite Delanghe