jeu de coopération

Avenir de la revue – Merci !

Suite à l’appel lancé dans le numéro 139 de notre revue, vous êtes plusieurs dizaines à nous avoir donné votre avis quant à l’avenir de ce périodique, et plusieurs d’entre vous ont renouvelé leur cotisation « membre ».

À celles et ceux avec qui nous avons pu prendre contact par téléphone ou par mail, nous vous disons encore un grand « merci » pour cela. À celles et ceux à qui nous n’avons pas pu témoigner individuellement de notre reconnaissance, nous vous remercions chaleureusement.

Vos retours nous sont utiles dans la réflexion quant à l’avenir de la revue.

La plupart des répondants ayant manifesté un attachement à ce support, et dans l’optique de continuer à remplir notre mission de communication des connaissances et de sensibilisation, nous allons maintenir ce canal tout en rationalisant les dépenses qui y sont liées.

En corollaire, nous supprimons le principe « d’abonnement » (dans les faits, plusieurs personnes reçoivent déjà ce support sans être abonnées), et encourageons davantage les dons et cotisations « membre » individuelles volontaires.

Tous les sympathisants qui le souhaitent reçoivent le trimestriel gratuitement, en tant que support d’information et outil de sensibilisation.

En contrepartie, si vous souhaitez soutenir nos actions de fond et contribuer à leur pérennité, vous pouvez effectuer un don (déductible fiscalement à partir de 40 euros / an) ou participer à nos activités en bénéficiant de prix préférentiels en payant une cotisation membre annuelle (25 euros / an).

Votre avis est important pour nous. N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande, remarque ou suggestion.

Favoriser la coopération par le jeu

Le n°334 Non-Violence Actualité propose plusieurs articles relatifs à l’apprentissage de la coopération par le jeu, notamment un article sur le jeu coopératif Belfedar, développé par l’Université de Paix : « Un outil ludique et pédagogique ». Au-delà de la présentation du jeu, cet article explique ses fondements théoriques, revient sur les expérimentations dont il est issu et propose des pistes pratiques d’animation pour un usage didactique.

« Les jeux coopératifs offrent aux joueurs un temps de rencontre et d’amusement. C’est un moyen pour eux de se découvrir dans leurs forces et leurs différences. Ceci se fait dans un cadre sécurisant, puisqu’il n’y a pas un vainqueur et des perdants ; tout le monde gagne ou perd ensemble.

L’échec n’est pas négatif, au contraire, il est utile à l’apprentissage puisqu’il donne des informations qui permettront de surmonter collectivement l’obstacle. Ainsi, à travers les jeux proposés, les participants sont invités à adopter une attitude propice à l’action collective, en recherchant la complémentarité de leurs actions. Chacun fait l’expérience du bénéfice partagé à aider, à demander de l’aide et à prendre des décisions en commun pour réussir la tâche ».

Belfedar : le site en polonais

En 2013, le jeu coopératif Belfedar a été traduit en néerlandais, en espagnol et en polonais.

Désormais, un blog en polonais lui est entièrement consacré : http://blogiceo.nq.pl/belfedar/

Retrouvez également le site Internet de Belfedar, en 4 langues : http://www.belfedar.org

Pascal Deru : jeu et coopération

Par Pascal Deru – Responsable du magasin Casse-Noisettes (Bruxelles), Anthropologue, Journaliste dans le secteur du jeu, Formateur dans le domaine des jeux coopératifs, Auteur du livre Le jeu vous va si bien.

« Jouons avec nos enfants : un rendez-vous de bonheur »

Une contribution libre initialement publiée dans notre trimestriel, en 2010.

Un article pour mettre du jeu dans notre quotidien. D’abord parce que le jeu resserre les liens, parce qu’ensuite il nourrit notre plaisir d’être ensemble, parce qu’enfin il permet d’expérimenter mille et une attitudes qui aident les enfants à grandir.

Des pistes pour découvrir une grande diversité de jeux dont l’un ou l’autre pourrait bien vous séduire si vous êtes de ceux qui n’aiment pas jouer. Car retrouver son propre plaisir est essentiel pour permettre au jeu de faire son travail de tisserand. Découvrir les jeux qui vous ravissent, les jeux qui vous aideront à porter avec légèreté les valeurs qui sont peut-être les vôtres : la coopération, l’écoute, la confiance, la créativité partagée.

J’observais récemment un père et ses grands jeunes jouer à la pétanque finlandaise. Et j’en étais profondément émerveillé ! La tension bon enfant pour une quille à culbuter, les jurons de bonheur pour un coup épatant, les commentaires comiques, les encouragements mutuels… : en tout, la capacité de faire un gigantesque pied de nez au sérieux de la vie !

Quel moment de grâce pour ces cinq-là ! Oui, le jeu est un cadeau. Bâti sur l’infiniment gratuit, il resserre en quelques instants les liens que nos vies souvent très actives ne cessent de distendre.

Mais faute d’en avoir le goût, nous sommes souvent économes en jeux. De fait, si jouer est facile pour quelques uns, pour tant d’autres, c’est un détour qui soulève des peurs : celle de jeux ennuyeux ou trop abstraits, celle de perdre en public, celle de ne pas comprendre, celle de perdre son temps.

Pourtant, pour notre mieux être, nos maîtres à penser et nos thérapeutes devraient nous prescrire davantage de jeux partagés. Et s’ils ne sont pas capables de nous indiquer lesquels, de nous encourager à rencontrer ceux qui vont écouter notre histoire toute personnelle du jeu et l’ouvrir sur ce qui nous convient. Car le monde des jeux est à l’image de celui des livres : certains nous enchantent et d’autres ne nous conviennent pas.

Êtes-vous un couple dont les goûts en jeu sont différents ? Vous vous en irez peut-être pressés de partager une partie de Cités perdues

Êtes-vous des parents porteurs d’un projet pour vos enfants ? Quelle joie d’entrouvrir la porte des jeux coopératifs et de vous allier contre le corbeau, le froid de l’hiver ou l’expansion d’une pandémie !

Êtes-vous de tout jeunes pères et mères, nouveaux-nés en parentalité ? Vous pourrez ouvrir des chemins de jeux et de tendresse avec quelques blocs en bois et de grosses boules qui roulent !

Êtes-vous des grands parents dont le temps vient de jouer l’essentiel avec vos petits enfants ? Nous découvrirons ensemble les jeux-trésors qui parlent de la vie, du rêve et des ingrédients du bonheur.

Êtes-vous encore des professionnels ? En tirant les ficelles du crayon coopératif ou en étant les premiers émerveillés par l’équilibre de Bamboleo, vous ouvrirez des chemins de rencontre dont le commun dénominateur est, si simplement, de mieux être ensemble.

Personne n’est jamais en retard dans ce rendez-vous avec le jeu. Puisse la curiosité vous mettre en route et vous faire découvrir que des jeux bien choisis sont prometteurs du meilleur pour vos liens. Oui, jouer est un cadeau. Outre ce qu’il tisse d’essentiel entre ceux qu’il réunit, il nous fait entrer en humanité et, de cette immersion, peut naître une joie dont l’ampleur est indiciblement rayonnante…