Festival « Choeurs croisés »

Ces 12 et 13 mai à Hamoir, l’Université de Paix a participé activement au festival « Choeurs croisés » en proposant des animations de sensibilisation ludiques à la coopération et à la gestion des conflits. Elle a partagé ces activités avec des enfants de plusieurs écoles primaires de la région condruzienne.

Le festival Choeurs croisés est un projet de sensibilisation aux échanges Nord-Sud sur le territoire du Condroz né de la rencontre des projet AKILISO et Paroles Croisées en lien avec le Burkina Faso. Présentation des créations théâtrales en milieu scolaire, marchés des associations, jeux coopératifs, conférences-débats, concerts, bar-restauration africaine. L’Université de Paix s’insérait dans le village associatif dans le cadre de l’apprentissage de la coopération à des enfants d’une vingtaine d’écoles primaires.

En guise de témoignage, quelques photos valent parfois mieux qu’un long discours…

Graines de médiateurs : le DVD

L’Université de Paix propose à plus de 500 enfants un programme d’éducation citoyenne visant à les rendre autonomes dans la gestion de leurs conflits au quotidien (Médiation par les pairs 8-10 ans). Depuis plusieurs années, elle travaille à la réalisation de dispositifs pédagogiques concernant l’apprentissage de ces habiletés sociales. Suite à la conception du premier livre Graines de médiateurs, l’Université de Paix asbl a conçu un DVD permettant d’illustrer les outils et concepts présentés et mis en place. Aujourd’hui en rupture de stocks, nous vous proposons de le visionner gratuitement ci-dessous.

Le contenu est découpé en trois séquences. Les deux premières correspondent à recueil de témoignages et d’illustrations quant à la mise en place des dispositifs.

 

La suite…

La troisième séquence met en scène une séance de médiation idéalisée, c’est-à-dire l’application concrète des étapes de la médiation.

Pour en savoir plus quant aux outils présentés dans cette vidéo, vous pouvez télécharger le pdf explicatif (synthèse des étapes de la médiation). Ces outils et contenus sont également détaillés, actualisés et accompagnés de fiches pratiques reproductibles dans Graines de médiateurs II – Guide pratique.

Sondage : votre avis nous intéresse

Bienvenue sur notre page « Sondage » !

Nous vous remercions de bien vouloir consacrer quelques minutes à répondre à ce sondage.

En répondant à celui-ci (5 minutes), vous contribuez à améliorer notre communication.

________________________________________________________________

    Un mail de confirmation vous sera envoyé.

    Nom et prénom*

    Email*

    Quels sont le ou les canaux de communication que vous appréciez pour vous informer par rapport à l'action de l'Université de Paix ?*
    Trimestriel (revue)Site InternetNewsletterMédias sociauxAgenda, catalogue annuel

    Si vous deviez choisir un seul canal de communication pour vous tenir informé(e) de nos actions, pour lequel de ceux présentés ci-dessous opteriez-vous ?*
    Trimestriel (revue)Site InternetNewsletterMédias sociaux

    Si la revue venait à ne plus être éditée en version papier, téléchargeriez-vous la version pdf disponible gratuitement sur notre site internet ?*
    OuiNon

    Utilisez-vous la revue trimestrielle afin de vous renseigner quant aux formations, conférences ou ateliers programmés à l’Université de Paix ?*
    OuiNon

    Si vous êtes abonné.e. : quels sont les éléments qui ont motivé votre choix de vous abonner et/ou de renouveler votre abonnement « membre » à l’Université de Paix ?*

    Si vous n’êtes pas ou plus abonné.e., la revue vous intéresse-t-elle toujours ?
    Si oui, quels sont les freins ou les raisons pour lesquelles vous ne vous êtes pas abonné.e. ou n’avez pas renouvelé votre abonnement ?*

    Remarques éventuelles, suggestions*

    Remarques éventuelles, suggestions

    Veuillez recopier les caractères qui figurent sur l'image suivante* :
    Pour utiliser CAPTCHA, vous avez besoin d’installer l’extensionReally Simple CAPTCHA.

    Merci à vous !

     

     

    ________________________________________________________________

    Nous faisons appel à vous pour décider de l’avenir de notre revue !

    Pour garantir son indépendance et la qualité de ses outils d’information, l’Université de Paix s’appuie sur les cotisations versées par ses sympathisants.

    La situation financière de la revue trimestrielle de l’Université de Paix nous préoccupe.

    Au-delà de cet aspect économique « quantitatif », il est important pour nous de connaître votre opinion.

    Une chute du nombre d’abonnés

    Depuis 2006, nous sommes passés d’environ 500 abonnés et membres de l’Université de Paix à un peu plus de 150. Nous avons pris le pli de continuer à envoyer la revue à d’anciens abonnés, ainsi qu’à nos donateurs et aux participants réguliers de nos formations.

    Une multiplication des couts

    En dix ans, les frais d’impression, de graphisme et de main d’œuvre ou encore de postage n’ont fait qu’augmenter. Les coûts totaux – indépendamment du temps de rédaction, d’envoi, de gestion administrative, etc. – s’élevaient à 4804 € en 2006. Ils représentaient 9079 € en 2016.

    Un résultat qui s’enfonce dans le rouge

    En somme, si les abonnements à la revue et les cotisations « membre » offraient en 2006 une bulle d’oxygène financière à l’institution, en 2016, ce n’est malheureusement plus le cas. Les résultats liés à la diffusion de la revue représentent une perte de 5799 €.

    Au-delà de l’aspect financier

    Néanmoins, nous avons à cœur de continuer à travailler sur ce support depuis plusieurs années. Sur base de vos retours, nous tâchons d’améliorer le trimestriel en le rendant informatif et agréable à lire. En 2011, nous avons sondé les lecteurs et révisé la ligne éditoriale. L’an dernier, nous avons ajouté une touche colorée et dynamique au graphisme, grâce à l’aide de Diana Lucic, graphiste à la COJ. Les contenus se veulent qualitatifs. Cette revue ne vise pas à « faire des bénéfices ».

    Au contraire, elle a plusieurs objectifs :

    • Maintenir le lien avec nos sympathisants et participants, les tenir au courant de nos projets et actions, garder le contact ;
    • Diffuser des articles de fond accessibles quant à la gestion de conflits et l’éducation à la paix. Notre mission est de donner accès à nos outils au plus grand nombre de personnes qui y sont intéressées ;
    • Développer des idées, des points de vue, donner la parole, recueillir des témoignages… dans le domaine ;
    • Informer des événements et actualités de l’Université de Paix.

    Pour toutes ces raisons, nous pensons qu’il ne faut pas limiter la question de l’avenir de la revue à la dimension financière. Son impact n’est pas et ne doit pas être qu’économique.

    Notre objectif : une allocation efficace et responsable de nos ressources

    Néanmoins, nous ne pouvons pas non plus ne pas prendre en compte cet aspect financier, et ce, notamment dans un souci de transparence avec nos donateurs et sympathisants.

    Certains membres se désabonnent désormais de la version « papier » du trimestriel, notamment pour réduire leur empreinte écologique. De plus, nous souhaitons maximiser l’usage que nous faisons des ressources dont nous disposons : si la revue (ou du moins sa version « papier ») n’est pas perçue comme une action fondamentale, peut-être devons-nous allouer nos budgets autrement ?

    Actuellement, le tirage de la revue est de 3000 exemplaires (pour seulement 150 abonnés en 2016, sans compter les donateurs). D’un côté, le tirage d’une revue impacte peu les frais d’impression, étant donné que ceux-ci sont fortement « dégressifs » (l’écart est proportionnellement plus élevé s’il s’agit de choisir entre 100 ou 500 exemplaires que s’il faut choisir entre 2000 ou 3000). D’un autre côté, nous avons à cœur de diffuser la revue au-delà des abonnés, membres et donateurs réguliers, car elle est pour nous un support d’information de qualité. Néanmoins, avec Internet et les médias sociaux, nous en diffusons également l’intégralité en PDF et sous formes d’articles individuels sur notre site web (cf. www.universitedepaix.org > section « Ressources »).

    A titre personnel, en tant que « rédacteur attitré » de la revue, je continue à m’engager à produire des articles de qualité décrivant les grilles de lecture, les techniques et les outils en gestion de conflit. Je pense qu’il fait partie de la mission de l’Université de Paix de démocratiser les savoirs, savoir-faire et savoir-être dans le domaine, et donc de les communiquer, y compris si cela représente des coûts pour l’institution…

    Votre soutien et votre avis sont importants pour nous

    Dans ce contexte, nous faisons appel à vous. Nous ne pouvons pas décider arbitrairement que le support papier n’a plus de sens. En même temps, nous sommes face à un dilemme moral lorsque nous constatons que plus de 9000 euros de budget (coûts liés à l’impression et à la diffusion du magazine trimestriel) pourraient être alloués à des programmes ou activités de l’Université de Paix ou à d’autres canaux de communication, et donc peut-être avoir un impact plus significatif que cette revue.

    Pour agir, deux possibilités

    Pour contribuer à développer une communication responsable et efficace, nous vous proposons :

    1. Soit, si vous le souhaitez, de renouveler votre abonnement « membre » à l’Université de Paix. Vous pouvez devenir membre adhérent (individuel) de l’Université de Paix, pour une somme de 25€ (sur base annuelle, de date à date).

    En plus de témoigner votre soutien au magazine trimestriel (et ainsi nous fournir un indicateur de l’importance accordée à ce support) de l’Université de Paix asbl,

    • Vous avez accès à des prix préférentiels par rapport à la plupart de nos formations ;
    • Vous bénéficiez de réductions par rapport à certains ouvrages de la boutique ;
    • Vous êtes tenu-e- au courant de nos actions et des avancées dans le domaine de la prévention de la violence et la gestion de conflits, par l’intermédiaire de notre catalogue d’activités (agenda annuel) et notre périodique trimestriel.

    Le versement s’effectue sur notre compte Fortis [ BE73 0010 4197 0360 ], avec la communication « affiliation individuelle + [vos coordonnées] ».

    1. Soit de remplir le sondage ci-dessus. Les réponses à ce sondage (tant au niveau de leur quantité que des informations qu’elles contiennent) nous permettront de mesurer plus précisément la place de notre revue parmi nos outils de communication.

    Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à nos actions et mettons toutes nos forces en œuvre pour maximiser les impacts de notre travail sur la prévention des violences et l’éducation à la paix.

    N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour toute demande, remarque ou suggestion,

    Bien cordialement,

    PS : Vous pouvez effectuer un don en parallèle à votre cotisation annuelle. Tout don annuel de 40 euros et plus donne droit à une exonération fiscale. Cette somme peut être versée en une ou plusieurs fois. Afin d’en bénéficier, inscrivez « Don + année » en communication de votre virement bancaire. Attention, la cotisation et le don sont deux montants bien distincts. N’hésitez pas à nous contacter au 081/554140 pour toute demande, remarque ou suggestion.

    Graines de médiateurs

    L’Université de Paix propose à plus de 500 enfants un programme d’éducation citoyenne visant à les rendre autonomes dans la gestion de leurs conflits au quotidien. Ce cursus se veut être une initiative durable : il s’agit aussi d’informer et de former les parents, les enseignants et les directions.

    En bref :

    • Vivre ensemble, comprendre, communiquer, agir : quatre clés de la gestion de conflit.
    • Le programme éducatif « Graines de médiateurs » touche chaque année plus de 500 enfants.

    Le projet « Graines de médiateurs », soutenu par la Fondation Bernheim, a pour finalité d’accompagner les enfants dans l’apprentissage de la prévention et de la gestion de leurs conflits. Via un programme concret qui s’étale sur deux années scolaires, l’Université de Paix propose des outils, temps de réflexion et activités pratiques afin de contribuer à une éducation citoyenne durable des jeunes.

    En pratique : quatre « rouages » pour mieux vivre les conflits

    L’Université de Paix applique une méthodologie propre par rapport à l’apprentissage de la gestion des conflits au quotidien. Quatre « rouages », piliers de l’expérience du conflit, sont distingués et travaillés : comme dans un mécanisme complexe, la modification d’un seul engrenage a des répercussions sur tout le système dont il fait partie.

    Un premier rouage est le « vivre-ensemble » : par des activités de mise en situation, il est question ici de créer du lien, d’apprendre à se connaître. Le « comprendre », ensuite, consiste en un temps de réflexion sur les attitudes, perceptions et ressentis par rapport au conflit. Le pôle « communiquer » exerce quant à lui l’écoute et l’expression. Enfin, l’« agir » invite à passer à l’action, en tant que partie ou comme tiers intervenant.

    Illustrons concrètement une des dimensions du projet. En début de parcours, dans une classe où l’enseignant suit le programme pour la première année, 10% des enfants seulement distinguent correctement les faits des jugements. En fin de cette même année scolaire, ils sont 50 %. Dans une classe où l’enseignant a été formé un an, le pourcentage initial est déjà de 60%, et de 80% en fin d’année.

    Catherine Bruynbroeck, enseignante à Ixelles, témoigne par ailleurs : « Lorsque j’ai débuté, ma classe était réputée comme « très difficile », les professeurs s’en plaignaient beaucoup. Les exercices ont mis du temps à faire de l’effet, mais petit à petit, quelque chose s’est produit et c’est devenu une classe dynamique, des enfants avec qui on peut avoir des échanges très enrichissants, le tout dans le respect des règles de vie en école. Nous avons mutuellement changé nos regards sur l’autre ».

    Un travail sur le long terme

    En 2010, les activités du cursus « Graines » ont été dispensées dans 24 classes, de 11 écoles différentes (tous réseaux confondus) situées en Communauté française. Depuis son lancement, le programme concerne chaque année plus de 500 enfants de troisième et quatrième primaire, mais aussi leurs parents, leurs instituteurs et institutrices, ainsi que les directions.

    En pratique, ce travail mobilise des formateurs et collaborateurs extérieurs à raison d’une séance de deux périodes de cours par classe et par mois.

    Aux activités en classe, il faut ajouter les journées ou soirées de formation et d’information des enseignants, parents et directions : coaching des professeurs après chaque activité, journées à l’Université de Paix,… L’idée est que les outils présentés puissent être mis en œuvre de manière autonome tant par les enfants que par les personnes qui en ont la charge. Au terme des deux années, l’enseignant doit être capable de réaliser le programme dans ses nouvelles classes.

    L’histoire de « Graines » commence dans les années nonante, lorsque des formateurs de l’Université de Paix s’aventurent au Québec, afin d’y découvrir de nouvelles pédagogies. A leur retour, ils mettent en place plusieurs activités, les testent et les évaluent. En 2000, ils publient un premier livre ; « Graines de médiateurs ». L’enrichissement issu de leur pratique de terrain leur permet ensuite, après dix autres années d’expérimentations, d’éditer eux-mêmes un second tome, manuel pratique.

    Belfedar, jeu de table coopératif

    L'Université de Paix sur Twitter

    Belfedar – Coopérer ou mourir… de rire !

    L’Université de Paix et la Fondation Evens présentent le jeu de coopération Belfedar.

    Retrouvez désormais la sorcière Belfedar sur Twitter !

    Découvrez une conférence vidéo et un powerpoint de présentation !

    Logo du jeu Belfedar

    Vous pouvez commander le jeu sur notre boutique en ligne.

    Logo EvensEn savoir plus sur le site officiel, www.belfedar.org, au +32(0)81/554140 ou à info@universitedepaix.be.

    Le projet et le guide pratique Graines de médiateurs

    L’Université de Paix propose à plus de 500 enfants un programme d’éducation citoyenne visant à les rendre autonomes dans la gestion de leurs conflits au quotidien et à développer leurs habiletés sociales. Ce cursus se veut être une initiative durable : il s’agit aussi d’informer et de former les parents, les enseignants et les directions.

    Pour en savoir davantage, vous pouvez vous rendre sur la page « Graines de médiateurs », le projet soutenu par la fondation Bernheim

    Ci-dessous, une présentation de l’ouvrage « Graines de médiateurs II« , issu de dix ans de pratique de terrain.

    ((c) Université de Paix asbl)