canaliser la violence

Gérer la violence par l’auto-dérision

Comment ne pas subir la violence de l’autre ?

Objectifs

  • Tester et adapter ses réactions à la violence verbale et physique.
  • Pratiquer des techniques pour canaliser les comportements violents.
  • Apprendre à rire de soi pour détendre l’autre.
  • Prendre du plaisir en travaillant les mots qui font mal.

Contenu

Nous tenterons, à travers de très nombreux exercices en duo ou en collectif, de comprendre les effets des violences verbales et physiques sur notre psychisme. Nous apprendrons à décoder la menace interne et à la gérer avec des exercices adaptés. Nous mettrons au point un référentiel de parades aux violences verbales et nous construirons un atelier des gros mots.
Nous insistons sur le caractère ludique de cette formation qui vous procurera des moments de détente et de plaisir.

Méthodologie

Toutes les journées sont constituées d’une articulation entre des exercices, des mises en situation et des travaux en collectif entrecoupés par des supports théorique sur powerpoint.

Groupe : de 10 à 16 personnes 

Durée : 2 journées de 9h30 à 17h00

Date : Jeudis 20 & 27 mars 2014, avec Jean-Luc Tilmant – Référence : 1423

Lieu : Université de Paix

Prix :

  • 170 euros
  • 220 euros (Organisation)

Inscriptions

> Renseignements pratiques complémentaires

Dispositifs pour canaliser la violence

Objectifs

  • Comprendre l’importance et les enjeux de l’institutionnalisation des dispositifs dans une institution ou une école.
  • Se familiariser avec la méthode d’institutionnalisation d’un dispositif.
  • Découvrir un autre fonctionnement collectif pour répondre aux problèmes rencontrés avec les bénéficiaires d’une institution ou d’une école.

Contenu

Au cours de cette journée, seront présentés différents dispositifs permettant de canaliser la violence dans les écoles et les institutions sensibles :

  • la reconnaissance de la colère et de la crise dans le sas de décompression ;
  • la reconnaissance de l’écoute et de la communication dans le sas d’écoute ;
  • la prise en compte des souffrances et des représentations dans les cellules « absentéisme » et « assuétudes » ;
  • le travail de la déscolarisation et du décrochage dans les classes « SAS » et les classes à rythmes différenciés ;
  • etc.

Méthodologie

Tous ces dispositifs feront l’objet d’une présentation par powerpoint et d’un débat avec les participants.

Groupe : de 12 à 18 personnes 

Durée : 1 journée de 9h30 à 17h00

Date : Jeudi 11 octobre 2012, avec Jean-Luc Tilmant – Référence : 3253

Lieu : Université de Paix

Prix : 90 euros (Organisation : 110 euros)

Inscriptions

> Renseignements pratiques complémentaires