Entretien avec Isabelle Vanvarembergh (ONE)

En 2012, l’Université de Paix a obtenu pour la première fois l’agrément et le subventionnement de l’ONE pour une partie des activités de formations continues destinées aux professionnels de la petite enfance 0-3 ans : accueillant(e) et co-accueillant(e) conventionné(e) ou autonome, professionnel travaillant dans les milieux d’accueil collectifs, professionnel des SASPE (services d’accueil spécialisé de la petite enfance), accueillants -souvent bénévoles- des lieux de rencontres enfants (les parents, par exemple)… Cet agrément est attribué pour une période de deux ans, de 2012 à 2014 (en lien avec le programme triennal).

Depuis 2008, l’Université de Paix est agréée comme opérateur de formations par le Ministre de tutelle de l’ONE et collabore au programme de formations ATL (Accueil Temps Libre) destiné aux professionnels de l’enfance (3-12 ans).

Nous avons l’occasion de croiser régulièrement Isabelle Vanvarenbergh et ses collègues lors de comité de pilotage, entre autres. Nous vous emmenons à leur rencontre…

Entretien avec Isabelle Vanvarembergh

Propos recueillis par Christine Cuvelier, Chargée de relations publiques, en 2012.

Bonjour, Isabelle. Si nous te demandons de te présenter en quelques mots ainsi que l’ONE, que dirais-tu ?

Bonjour, je suis Isabelle Vanvarembergh. Je suis mariée, maman d’Alizée, étudiante au Conservatoire en Art dramatique et d’Eliott, étudiant en kiné.

Mes principaux ancrages sont la famille, les rencontres, la nature, le sport, la musique, la lecture.

Je travaille à l’ONE depuis mars 1987, d’abord au service de formation du personnel, puis pendant 9 mois j’ai fait un break pour enseigner dans une école normale (aux futurs enseignants maternels), et en 2002, j’ai postulé pour développer la fonction que j’exerce actuellement. J’ai une formation de psychopédagogue.

L’ONE est un organisme public, pluraliste, à caractère préventif. Il remplit deux missions de base : l’accompagnement de l’enfant dans et en relation avec son milieu familial et son environnement social et l’accueil de l’enfant en dehors du milieu familial.

Quelle est ton rôle au sein de la Direction Psychopédagogique de l’ONE ? En quoi consiste ton métier ? Quelles sont les différentes missions qui te sont confiées ?

Je suis responsable des formations continues subventionnées destinées aux professionnels qui accueillent des enfants de 0 à 12 ans. Ma fonction revêt plusieurs facettes : coordonner la cellule de formations continues (équipe de 3 personnes), coordonner (ou piloter) « la /les » dynamique(s) de formation continue notamment via le comité de pilotage (plans de formations, programme triennal, groupes de travail, recueillir les besoins de formation des professionnels de l’accueil), être l’interface entre les opérateurs de formation subventionnés par l’ONE et l’ONE, publier les offres qui présentent les formations destinées aux professionnels de l’accueil, développer des liens privilégiés avec les partenaires concernés par la formation continue, participer à des groupes de travail (référentiel soutien à la parentalité, task force handicap…), etc.

Quelles sont les enjeux de la formation continue pour les professionnels de l’Enfance ?

Ce qui est en jeu, c’est l’amélioration de la qualité de l’accueil et la professionnalisation du secteur. La formation continue est un des éléments qui entre en jeu et qui contribue à améliorer la qualité de l’accueil. Entrer dans une dynamique de formation continue, être au clair avec ses propres attentes, articuler son projet individuel de formation au projet de l’autre et de l’organisation, c’est déjà un défi ! Je crois aussi que ce qui est essentiel dans les formations continues destinées à des professionnels qui s’adressent à des enfants, c’est de développer leurs compétences techniques, relationnelles et réflexives. A cet égard, la formation continue peut renforcer les compétences des professionnels. Par contre, elle ne palie pas les manques de la formation initiale.

La recherche CORe (Urban et al., 2011) met en évidence que les compétences professionnelles se développent de façon optimale dans un « système compétent ». C’est-à-dire, qu’il est important de les considérer dans une perspective systémique en combinant 4 niveaux : individuel, institutionnel, interinstitutionnel et de gouvernance.

Un défi de taille est de pouvoir tenir compte de ces 4 dimensions dans le pilotage de la dynamique des formations continues (au niveau du comité de pilotage).

Au sein du service, y a-t-il une devise, une ligne de conduite ou de pensée ?

Les valeurs véhiculées au sein de l’institution sont partagées par l’équipe, à savoir : l’éthique, l’équité, la continuité, la bientraitance et la qualité. Le respect et la disponibilité sont également des valeurs importantes que l’équipe de la cellule formation partage.

Selon toi, que peut apporter l’Université de Paix dans la formation

A travers ses formations, l’Université de Paix transmet son expertise et communique une vision positive de l’avenir. Elle apprend aux personnes à développer leurs propres ressources par rapport à la gestion de conflits (avec les collègues, les parents,..), à prendre du recul par rapport aux aspects relationnels dans le métier (se situer dans la relation professionnelle), à mieux communiquer (pacifier les communications).

Quel est le meilleur compliment que nous puissions te faire ?

« Quelle efficacité dans le travail au service formation ! »

En quelques mots et en guise de conclusion, le mot de la fin pour toi, ce serait…

Merci pour cet espace de parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *