Esprit critique et complotisme : glossaire

Biais cognitif : mécanisme de la pensée qui cause une déviation du jugement. Le terme biais fait référence à une déviation systématique par rapport à la réalité (Wikipédia).

Biais de confirmation : le biais de confirmation se caractérise par un manque de recherche d’arguments ou de preuves qui iraient à l’encontre de ce que nous croyons déjà.

Complot : fait de manipulation avéré, vérifiable, « résolution menée en commun et secrètement contre quelqu’un et particulièrement contre la sûreté intérieure de l’Etat » (Larousse). Planifiée et accomplie par un petit groupe d’individus puissants, cette action illégale et inconvenante se caractérise par l’influence qu’elle aura sur la suite des évènements en cours.

Pétition de principe : « est, en logique, un raisonnement fallacieux dans lequel on suppose dans les prémisses la proposition qu’on doit prouver. Dès lors, la conclusion de la pétition de principe se confond avec tout ou partie des prémisses » (Wikipédia). Le raisonnement complotiste conclut que l’on nous ment, qu’il y a un complot. Pour arriver à cette conclusion, il postule que l’on nous ment.

Théorie du complot : Idée selon laquelle une instance secrète tire les ficelles. Vision d’un fait ou d’une partie de l’histoire comme le produit d’un groupe occulte. On ne peut pas décider si le complot est vrai ou faux.

Complotisme : Décrit une attitude qui implique la recherche systématique des complots, partout, tout le temps. Fait référence à l’attitude de méfiance systématique envers les informations provenant d’institutions « officielles » (la presse traditionnelle, les gouvernements ou politiciens, les industries pharmaceutiques, etc.) en postulant qu’elles « mentent » et que des individus ou des groupes « tirent les ficelles » de manière plus ou moins secrète, dans l’ombre.

Rumeur : « nouvelle, bruit qui se répand dans le public, dont l’origine est inconnue ou incertaine et la véracité douteuse » (cf. Larousse, n. f. Du lat. Rumor, -oris). Dès qu’une source officielle la contredit ou l’atteste, elle cesse d’être une rumeur. Tant qu’une info n’est pas officiellement validée ou invalidée, elle reste une rumeur, qu’elle soit vraie ou fausse. Dès qu’elle est validée, elle devient une info vraie ou fausse.

5 réponses à Esprit critique et complotisme : glossaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *