Formation commune des volontaires au CHU à Godinne

Par Claire Struelens

Printemps 2018, j’ai à cœur de donner pour la 9e année consécutive une formation de 4 jours pour un public de Volontaires offrant leur temps, énergie et présence attentionnée aux malades et familles des Hôpitaux de Godinne et Dinant.

Cette formation est obligatoire et touche un public d’âges et d’expériences de vie divers et variés.

Conçue en collaboration avec Monsieur Jacques Gérardy, Coordinateur du Volontariat et Responsable de la Maison d’Accueil Hospitalier Pierre Jansen – Site Godinne, la formation a pour objectif global d’apprendre aux volontaires à mieux se connaître et à communiquer dans un univers relationnel inédit avec de nouveaux partenaires : les patients et leurs proches, les collègues volontaires et les professionnels.

Trois journées sont consacrées à créer des liens et un climat de confiance ainsi qu’à découvrir et expérimenter les bases de la Communication Nonviolente selon le processus de Marshall B. Rosenberg.

Les participants apprennent à identifier ce qui, dans la communication entraîne un enrichissement des relations et ce qui, au contraire, provoque des tensions, de la résistance et même de la violence. De plus ils accroissent leur capacité à se relier à eux-mêmes et aux autres pour pouvoir contribuer à un bien-être réciproque.

La quatrième journée permet de découvrir et travailler une méthode de résolution de problème avec, comme support, l’outil d’Intervision.

La vision du DVD « la maladie d’Alzheimer, comprendre pour aider au quotidien » clôture la formation, mettant en évidence la notion d’« Humanitude ». L’Humanitude est un concept développé par Yves Gineste et Rosette Marescotti : « Cette méthodologie de soin vise à prendre soin des « hommes vieux » en humanitude, c’est-à-dire dans le respect de leurs particularités d’humains ».

Voici quelques retours des évaluations. Les participants disent avoir particulièrement apprécié les éléments suivants :

  • Rencontre, réflexion, tolérance par rapport à l’écoute, partage des expériences.
  • Pause dans le quotidien permettant de repenser à des choses essentielles.
  • Prendre conscience de l’utilisation des « Messages Risqués » de Thomas Gordon.
  • Comprendre l’Ecoute Active et Empathique
  • Découverte d’une approche formalisée pour améliorer les contacts.

Quand, au terme de la formation, je remarque la qualité du lien qui s’est créé au sein du groupe, je suis contente car confortée par la cohérence de la méthodologie et des outils pédagogiques que nous proposons à l’Université de Paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.