Communiqué de presse : Belfedar

Belfedar groupe jeunes

Ce 30 novembre et ce 7 décembre 2011, l’Université de Paix a organisé deux animations de testing gratuites de son tout nouveau jeu de société coopératif Belfedar, auprès de plus de 100 personnes, tant des adultes que des groupes d’élèves à partir de 10 ans.

A l’approche des fêtes, nous souhaitions marquer le coup : il est possible de jouer autrement que  dans la compétition (gagner seul, en opposition avec les autres).

Belfedar groupe jeunes

Monopoly, Stratego, Bataille navale, Scrabble… Dès le plus jeune âge, des valeurs et représentations du monde sont inculquées à travers les jeux : pour gagner, il faut impérativement que l’autre perde.

Avec Belfedar, Christelle Lacour, la conceptrice, a voulu montrer que l’on pouvait s’amuser aussi en coopération, c’est-à-dire en équipe face à un but commun. Loin de comporter des discours moralisateurs, ce jeu se veut avant tout un moment de détente. Christelle Lacour aime d’ailleurs rappeler que l’on peut utiliser des tactiques compétitives pour tâcher de gagner ensemble. Celles-ci auront cependant peut-être un impact négatif sur le résultat final!

Généralement, les activités de coopération sont moralisatrices ou peu amusantes. A l’Université de Paix, nous tâchons de montrer qu’un jeu de société coopératif peut réellement être agréable à jouer.

Nous vous invitons à venir découvrir ce type d’animation, voire à tester le jeu par vous-même.

Belfedar groupe jeunes

Pour en savoir plus : info@universitedepaix.be, 081/554140, www.belfedar.org

Le Prix européen Evens d’Education à la Paix

Ce 20 septembre 2011, l’Université de Paix a été sélectionnée comme candidate pour le Prix européen Evens d’Education à la Paix.

Julie Duelz* et Christelle Lacour* se sont rendues à Barcelone pour cet événement. Onze autres associations, venant de 10 pays européens, ont été présélectionnées pour leur programme de formation d’enseignants et d’apprentissage de la gestion des conflits aux enfants et aux jeunes.

Les différentes associations ont été invitées à participer à un séminaire d’échanges de pratiques avant la remise du prix. Selon Julie, ces échanges étaient très riches, mettant en lumière des forces et difficultés communes aux différentes institutions, et la ville de Barcelone magnifique et très vivante. Le prix a été remis par la Fondation Evens à la Escola de Cultura de Pau.

Découvrez ici les photos de la cérémonie

> L’Université de Paix est aujourd’hui partenaire de la Fondation Evens, avec qui elle édite le jeu de plateau coopératif Belfedar.

______________________________________

* Julie Duelz et Christelle Lacour sont formatrices à l’Université de Paix. Julie assure la coordination du programme Graines de médiateurs en écoles primaires. Christelle, conceptrice du jeu Belfedar, est responsable du programme Médiation par les pairs 10 – 18 ans et du Certificat en gestion positive des conflits avec les jeunes.

Règles et sanctions enfants-ados

OBJECTIFS

  • Questionner les fondements des règles que nous posons.
  • Apprendre à poser des limites adaptées à la croissance de nos enfants et qui favorisent leur sens des responsabilités.
  • Mesurer l’adéquation entre la règle que nous posons, la valeur et les objectifs poursuivis.
  • Développer une discipline incitative et encourageante qui stimule l’envie de collaborer.

CONTENU

Pour atteindre ces objectifs, dans un premier temps, nous nous interrogerons sur les croyances qui nous motivent à poser certaines limites… ou non. Ensuite, à l’aide de grilles d’analyse et d’outils structurés, nous construirons des règles. À partir des situations concrètes apportées par les participants, nous chercherons comment poser des sanctions éducatives plutôt que des punitions. Enfin nous explorerons quelques démarches créatives pour stimuler l’envie de collaborer chez nos enfants et nos jeunes.

MÉTHODOLOGIE

Les participants travailleront principalement à partir de situations qu’ils vivent ou qu’ils observent, et utiliseront des outils parfois théoriques, parfois concrets en
fonction des besoins du groupe et/ou de la formation. La théorie sera également reprise dans le syllabus ou les documents remis aux participants.
La méthodologie est active et interactive : échanges d’expériences, exercices, mises en situation et jeux.

 

Groupe : de 12 à 18 personnes

Durée : 2 journées de 9h30 à 17h00

Dates : lundis 9 et 16 novembre, avec Frédéric Duponcheel et Julien Lecomte (Réf. 1569)

Lieu : Université de Paix

Prix, syllabus compris :

  • 170 euros
  • 150 euros (Membre adhérent UP)
  • 90 euros (Jeunes de moins de 26 ans)
  • 240 euros (Organisation)
Aussi dans le catalogue FORMAPEF : formation gratuite pour les travailleurs salariés des associations qui relèvent des commissions paritaires reprises par l’APEF (cf. conditions préférentielles).

Pour cette session et dans ces conditions uniquement, inscription : www.apefasbl.org

Formation gratuite pour les professionnels de l’accueil de l’enfance, dans le cadre du décret ATL (3-12 ans) – inscription et brochure via l’Office de la Naissance et de l’Enfance – 02 542 13 90.

Une fois votre demande d’inscription réalisée à l’aide des formulaires d’inscriptions fournis par l’ONE, celle-ci doit être validée par l’organisme, sous réserve des places disponibles. Merci de vérifier votre inscription auprès de l’ONE.

> Inscriptions

> Renseignements pratiques complémentaires

Gestion des relations critiques en classe

Gestion des relations critiques en classe (incivilité, conflit, violence …) – niveau initiation

Objectifs

– Analyser des cas de situation conflictuelle en milieu scolaire et en décoder les différentes dimensions.
– Découvrir des outils de négociation et de gestion de conflit afin de pouvoir gérer au mieux des situations difficiles lorsqu’elles surviennent.
– Découvrir les ressources et les services disponibles (notamment les dispositions légales et réglementaires).

Contenu

> Découvrir les attitudes possibles en tant que tiers intervenant dans un conflit. 

> S’exercer à la technique du SIREP :
S = Stop. Marquer une pause et se calmer
I = Identifier le problème
R = Rechercher plein d’idées
E = Evaluer les solutions
P = Planifier et décider

Méthodologie

Différents types d’actions complémentaires sont possibles :
– au niveau de la compréhension et de l’analyse : nous partirons du vécu et des représentations des participants que nous mettrons en lien avec la théorie.
– au niveau des stratégies préventives et éléments de gestion : nous découvrirons et s’exercerons à la pratique de quelques outils.
– au niveau des dispositions légales et des relais : nous élaborerons une cartographie des relais pouvant nous aider en situation de crise. 

La formation partira de l’enseignant comme point de départ et lui permettra un prise de recul ; elle sera interactive et participative avec comme objectif complémentaire une co-construction de pistes concrètes.

Concrètement… :

Personnes concernées :
Membre du personnel de l’enseignement secondaire ordinaire
Formateur(s)
Christelle Lacour & Claire Struelens
Durée
2 journées de 9h00 à 16h00
Dates
en partenariat avec l’IFC (Institut de la Formation en Cours de Carrière)
Lundis 16 & 23 janvier 2012
Code : 320071101/4633 

Inscription : http://www.ifc.cfwb.be/default.asp?pagetg=viewform05&old=1&id=320071101

Info auprès de l’IFC : 081 83 03 10

Lieu :
Université de Paix – 4, Bd du Nord – 5000 Namur

Comment gérer les conflits avec les jeunes?

Comment prévenir la violence avec les adolescents ?

Quelles pistes pour gérer les conflits positivement avec les adolescents ? Et comment les outiller pour qu’eux-mêmes gèrent au mieux les conflits avec leurs pairs ? S’offrir un espace de découverte et d’expérimentation d’outils à utiliser avec et entre les adolescents, pour tenter de les accompagner dans cette période de transformations multiples qu’ils vivent, voilà ce que nous vous proposons au travers des objectifs suivants :

Objectifs

Après avoir pris conscience des conditions et des limites de la médiation, les participants utiliseront la technique de l’ASIREP, permettant de négocier avec le jeune ou d’intervenir comme tiers dans un conflit entre jeunes :

  • Accueil : mettre en place un cadre sécurisant pour débuter la médiation.
  • Stop (se calmer) : expérimenter des techniques de gestion corporelle des émotions.
  • Identifier le problème : transformer un jugement en message clair (faits qui posent problème et émotions).
  • Rechercher, Evaluer les solutions et Planifier l’action concrètement.

Contenu

  • Utiliser des techniques d’ancrage et de décharge des tensions, inspirées du yoga.
  • S’exprimer en message clair.
  • Ouvrir le champ des solutions grâce au brainstorming et au CQFD (Censure abolie – Quantité souhaitée – Farfelu bienvenu – Démultiplication des idées).
  • Poser les questions permettant de planifier l’action selon la technique du CQQCOQP (Comment – Quoi – Qui – Combien – Où – Quand – Pourquoi).

Référents théoriques (e.a.) : Thomas Gordon, Dominique Chalvin, Marshall Rosenberg.

Méthodologie

  • Partage d’expériences personnelles
  • Mises en situation et jeux de rôle
  • Élaboration collective de pistes d’action
  • Apports théoriques sur base des connaissances intuitives du groupe et du vécu des participants dans les activités proposées
Personnes concernées : Toute personne ayant en charge un ou plusieurs jeune(s) ou groupe(s) de jeune(s) d’au moins 12 ans (parents, éducateurs, animateurs, enseignants, psychologues, médiateurs scolaires…)

Groupe : de 12 à 18 personnes

Durée : en 2 à 4 journées

Formation possible sur mesure, à la demande

Dispositifs pour canaliser la violence

Objectifs

  • Comprendre l’importance et les enjeux de l’institutionnalisation des dispositifs dans une institution ou une école.
  • Se familiariser avec la méthode d’institutionnalisation d’un dispositif.
  • Découvrir un autre fonctionnement collectif pour répondre aux problèmes rencontrés avec les bénéficiaires d’une institution ou d’une école.

Contenu

Au cours de cette journée, seront présentés différents dispositifs permettant de canaliser la violence dans les écoles et les institutions sensibles :

  • la reconnaissance de la colère et de la crise dans le sas de décompression ;
  • la reconnaissance de l’écoute et de la communication dans le sas d’écoute ;
  • la prise en compte des souffrances et des représentations dans les cellules « absentéisme » et « assuétudes » ;
  • le travail de la déscolarisation et du décrochage dans les classes « SAS » et les classes à rythmes différenciés ;
  • etc.

Méthodologie

Tous ces dispositifs feront l’objet d’une présentation par powerpoint et d’un débat avec les participants.

Groupe : de 12 à 18 personnes 

Durée : 1 journée de 9h30 à 17h00

Date : Jeudi 11 octobre 2012, avec Jean-Luc Tilmant – Référence : 3253

Lieu : Université de Paix

Prix : 90 euros (Organisation : 110 euros)

Inscriptions

> Renseignements pratiques complémentaires