Formations 2016-2017

Dates et modalités du Brevet « Jeunes » (PDF) > Voir la page du Brevet Jeunes

Dates et modalités du Certificat « Interpersonnel » (PDF) > Voir la page du Certificat Interpersonnel

Agenda des conférences (PDF) > Voir la page des conférences

Dates et thèmes des modules de formation (PDF) > Voir la page des modules

Agenda-Modules1617-PDFjpg_Page1

Cliquez sur l’image du calendrier pour agrandir

Agenda-Modules1617-PDFjpg_Page2

Cliquez sur l’image du calendrier pour agrandir

Agenda-Modules1617-PDFjpg_Page3

Cliquez sur l’image du calendrier pour agrandir

Voir aussi le comparatif des formations longues 2016-2017

Travailler les émotions dans l’enseignement spécialisé

Par Pierre Garin, enseignant ayant suivi un module de formation de l’Université de Paix sur la gestion de conflits en classe.

Partant du constat de la difficulté de nos élèves à arriver à s’exprimer et à gérer leurs émotions, un collègue et moi avons décidé de passer cette année à travailler autour des émotions.

Image du film d'animation "Vice Versa", traitant des émotions

Image du film d’animation « Vice Versa », traitant des émotions

Selon Paul-Henri Content, notamment, la prévention de l’acte violent peut être prise en charge dès la reconnaissance d’un besoin inassouvi, d’une émotion désagréable.

Donner des moyens d’expression adaptés et permettre à nos élèves de se sentir écoutés furent pour nous une priorité. Le but du projet est la réalisation d’un livre pour enfant sur la peur. Nous avons décidé d’utiliser le thème de la peur pour l’élargir aux émotions. Ainsi, le travail effectué avec les élèves durant toute la première partie de l’année s’articule autour de quatre émotions de base : la joie, la peur, la colère et la tristesse.

La météo

Nous avons choisi ces quatre émotions sans entrer dans plus de détails dans un premier temps. Il fallait que ces notions puissent parler à chacun. Nous avons instauré une « météo » en chaque début de cours avec tous les élèves. Pour ce faire, chacun était invité à exprimer comment il se sentait. Rapidement nous nous sommes rendu compte des difficultés éprouvées par les élèves pour exprimer comment ils se sentaient. Nous sommes partis de situations qu’ils vivaient tous les jours dans la cours de récréation, à l’école, en famille et ensemble, nous avons mis des mots sur ce que nous ressentions fasses à ses situations. Dès lors, nous avons élaboré un langage commun autour des émotions. L’activité météo a commencé à se préciser. Pas encore au niveau des mots utilisés pour exprimer ses émotions, mais au niveau de la congruence entre la situation exprimée et l’émotion ressentie.

Cette activité sera continuée tout au long de l’année. Elle apparait comme un rituel pour commencer le cours. Les élèves sont de plus en plus conscients de l’importance de ce moment. Ils le demandent et sont très respectueux de la parole de l’autre sans qu’il n’y ait besoin de faire de remarque. Au-delà du cours, certains élèves vont en trouver d’autres à la récréation pour leur demander comment ils vont. Ainsi lundi passé, un jeune est allé demander à une de ses camarades si ça allait, car elle avait dit se sentir triste lors de la météo.

Cette activité a pris énormément de temps à mettre en place, mais une fois rodée, elle tourne très bien. Nous avons essayé de faire de l’écoute active dans cette activité pour que l’élève puisse le mieux possible exprimer ses émotions. Il n’est pas toujours aisé d’adopter cette posture, elle demande d’être présent de corps et d’esprit dans la conversation. Tous nos essais ne furent pas une grande réussite, mais au fur et à mesure, nous adoptons de plus en plus naturellement cette posture.

Les expressions du visage

Parallèlement à ce travail, nous avons travaillé sur la reconnaissance des émotions par les expressions du visage. Ce jeu permet aux élèves de travailler les muscles du visage pour une meilleure articulation et une prise de conscience de ses sentiments. Chaque expression du visage est accompagnée de signes distinctifs (lèvres, joues, front) caractéristiques de chaque émotion.

Ce jeu a permis d’enrichir les représentations des élèves sur les différentes émotions. Il apporte aussi une dimension supplémentaire : se rendre compte qu’il n’est pas spécialement aisé de retrouver les émotions de chaque personne, parfois on peut en déceler plusieurs dans une même expression du visage. Le film « Inside Out » [Vice Versa, ndlr] a aussi été visionné dans cette optique.

Il était d’autant plus intéressant qu’il met l’accent sur le côté positif de chaque émotion. En discutant avec les élèves après le film, la plupart avaient compris que les émotions faisaient partie intégrante de notre personne. Elles ne sont donc pas à cacher ou à refouler. Ils ont constaté qu’il était important de les exprimer.

Le livre des émotions

Pour garder une trace et partager nos découvertes, nous avons créé un livre numérique pour expliquer aux autres classes ce qu’étaient les quatre émotions sur lesquelles nous avons travaillé. Ce livre comprend quatre chapitres (un par émotion) et chaque chapitre comporte une page sur les expressions du visage, une page écrite sur les situations dans lesquelles on peut éprouver l’émotion et une dernière page sur laquelle se trouve une situation dans laquelle l’émotion est mise en scène.

La vidéo poursuit deux buts. Le premier est bien sûr de pouvoir déceler l’émotion de l’autre. Le deuxième est de permettre à l’élève de s’imaginer comment il pourrait réagir s’il se trouvait fasse à une personne dans un état émotionnel spécifique.

Conclusion

Les difficultés éprouvées par nos élèves nous ont poussés à travailler dans un premier temps autour de la gestion des émotions. Il s’agit d’un premier pas vers la gestion de conflit. Les démarches effectuées à ce niveau dans l’enseignement spécialisé prennent parfois beaucoup plus de temps que dans l’enseignement ordinaire. Ainsi, cette année sera essentiellement consacrée aux émotions. Nous envisageons cependant un futur travail autour de l’expression des faits.

Ce travail devrait être plus laborieux, nos élèves étant souvent focalisés sur ce qu’ils éprouvent et non sur la situation en elle-même. Nous pensons que le travail de cette année autour des émotions permettra une transition plus facile lors de la découverte d’autres étapes dans la gestion de conflit.

Femmes d’aujourd’hui : les compétences émotionnelles

Le 19 mars 2015, le magazine Femmes d’aujourd’hui a publié un dossier sur le développement des compétences émotionnelles. Dans cet article, la journaliste Christelle Gilquin explique quelques méthodes pour « apprivoiser » ses émotions, les reconnaitre et les exprimer d’une manière qui nous convienne. La formation Développer son intelligence émotionnelle (développer ses compétences émotionnelles) y est également référencée en tant que ressource.

Conférences 2012-2013

> Inscriptions

> Plus d’infos : Conférences 2012-2013 de l’Université de Paix (PDF)

L’Université de Paix propose un cycle de conférences à raison d’un mardi par mois, à 19h30. Cliquez ci-dessous sur le nom d’une conférence pour en dérouler son contenu. Si vous désirez découvrir le profil et l’expérience de chacun des intervenants, vous pouvez consulter notre page « formateurs ».

16/10/2012 - Café Philo (*) : La violence peut-elle avoir raison ? (réf. 3254)

Par Brice Droumart, le mardi 16 octobre 2011 à l’Université de Paix.

En partenariat avec le CAL du Brabant-Wallon

Violence et raison semblent s’exclure l’une l’autre. Il faudra donc nous prononcer sur cette exclusion : est-elle indépassable ou ne s’agit-il que d’une contradiction apparente ? On entend des justifications du recours à la violence : la violence serait un mal nécessaire en vue d’instaurer un ordre plus humain. Est-il donc légitime, nécessaire et/ou inévitable de recourir à la violence pour lutter contre les violences existantes ? La contradiction est-elle indépassable ? Comment combattre la violence, si elle est proprement illégitime mais aussi
sans rapport avec la raison et donc échappant aux prises de la raison ? L’atteinte à l’homme comme sujet ou la destruction partielle ou totale de l’homme vu comme objet peuvent-elle être justes et justifiées par la raison ? Est-il possible de trouver des raisons qui légitiment le recours à la violence ?

Prix d’entrée : 5 euros
Prix étudiant, chômeur : 3 euros

13/11/2012 - Construire une école citoyenne (réf. 3258)

Par Jean-Luc Tilmant, le mardi 13 novembre 2012 à l’Université de Paix.

Article 27Depuis des dizaines d’années, notre société bascule lentement vers un fonctionnement de plus en plus individualiste entraînant dans son sillage de nombreux acteurs de l’école qui revendiquent leurs droits en laissant les devoirs et les responsabilités aux autres.
Cette conférence voudrait apporter un regard neuf sur le fonctionnement archaïque et pyramidal de l’école en jetant les bases de la construction d’une nouvelle institution qui centre son fonctionnement sur les bénéficiaires. L’école citoyenne constitue une des alternatives du changement en créant, dans la négociation et la communication, les lois et les règles avec tous les acteurs de l’école. Et si l’école devenait un forum où se mêlent plaisir, responsabilité et apprentissages ?

Prix d’entrée : 10 euros
Prix étudiant, chômeur : 7 euros

11/12/2012 - La science et les méthodes utilisées dans la série « Lie to me » expliquées (réf. 3266)

Une introduction à la lecture et la compréhension des émotions, de la vérité et du mensonge, par Arnaud Blavier, le mardi 11 décembre 2012 à l’Université de Paix.

Cette conférence, approuvée par Paul Ekman, a pour but de :

  • Clarifier et/ou démystifier certaines croyances concernant la détection du mensonge.
  • Tester l’habilité des personnes à voir les micro-expressions sur le visage et aborder leurs rôles par rapport aux émotions.
  • Introduire le modèle psychologique derrière les mensonges.
  • Établir la contribution que peuvent avoir ces compétences de lecture et d’interprétation dans le cadre du travail (et de la vie privée aussi).

La conférence est organisée de manière vivante grâce à de nombreuses interactions et tests.

Prix d’entrée : 15 euros
Prix étudiant, chômeur : 12 euros

22/01/2013 - Café Philo (*) : S’engager pour qui, pour quoi ? (réf. 3302)

Par Brice Droumart, le mardi 22 janvier 2013 à l’Université de Paix.

En partenariat avec le CAL du Brabant-Wallon

Si comme le dit Sartre « l’existence précède l’essence » alors il nous faut agir. Mais cela implique le risque de l’erreur ou de la mauvaise action. Comment réguler ses actes pour allier vie bonne pour soi et pour les autres ? Si l’action est le moteur de nombres de philosophies, quelles en sont les pistes de réflexion et que nous offrent-elles à penser ? La morale kantienne, avec son « impératif catégorique », reste encore aujourd’hui le système de valeurs dominant en Europe. Comment l’expliquer ? Pourquoi s’engage-t-on ? Certains s’engagent en politique, d’autres ont des projets humanitaires,… Dans quel but ? Qu’est-ce qui peut amener un individu à se mettre au service des autres ou d’une cause ? D’où nous vient cette culture de l’agir et qu’implique-t-elle ? Et si l’action implique la liberté, serions-nous, comme le pensait Sartre, condamnés à être libre ? Plus loin, tous les moyens sont-ils acceptables pour défendre ses engagements ? Quel recours à la violence et comment le justifier?

Prix d’entrée : 5 euros
Prix étudiant, chômeur : 3 euros

26/02/2013 - Diriger selon le mode sociocratique de gouvernance (réf. 3309)

Par Jean-Luc Gilson, le mardi 26 février 2013 à l’Université de Paix.

Article 27Développer un nouveau leadership : partager le pouvoir sans le perdre. Les recherches des cinquante dernières années ont démontré que la collaboration active des partenaires à un projet est justement le principal facteur de sa réussite.
L’étude des systèmes auto-organisés a permis de cerner les fonctions d’un chef compétent pour susciter cette collaboration. Il établit une structure de communication qui donne un poids équivalent à tous les collaborateurs dans le processus de prise de décisions. De cette façon il partage le pouvoir sans le perdre.
La formalisation de ce mode de gouvernance est maintenant connue sous le nom de Sociocratie (le pouvoir du « socios », de l’intelligence collective). Son implantation met non seulement un terme aux conflits traditionnels inutiles entre les gestionnaires et les travailleurs, il crée des espaces de liberté et de responsabilisation qui mettent en valeur la vraie richesse des organisations : le capital humain.

Prix d’entrée : 10 euros
Prix étudiant, chômeur : 7 euros

26/03/2013 - Médiation et créativité (réf. 3316)

Par Silvia Casanovas Danès, le mardi 26 mars 2013 à l’Université de Paix.

Article 27Silvia Casanovas nous propose de « revisiter » la médiation sous l’angle de la créativité.
Elle nous fera visiter virtuellement sa Galeria de Mediacio, un espace de création et de diffusion d’outils pour la résolution de conflits. Un endroit où l’on joue avec les idées, les métaphores, les objets, les images, les symboles,…
Un lieu de créativité où l’on développe de nouvelles manières de faire et de dire…

Prix d’entrée : 7 euros
Prix étudiant, chômeur : 5 euros

24/04/2013 - L’estime de soi, cadeau qui donne des ailes à la vie (entrée libre, à Arlon)

Par Bénédicte de Gruben (Université de Paix au Luxembourg), dans le cadre de la réunion de la régionale luxembourgeoise de l’UFAPEC, en collaboration avec les associations de parents des écoles fondamentales de l’INDA et Saint-Bernard à Arlon (Infos sur le site de l’UFAPEC).

Appréhender le concept de l’estime de soi et ses 4 composantes : sécurité, identité, appartenance, réussite. Montrer les attitudes qui favorisent le développement de l’estime de soi.

Où : Salle polyvalente INDA, 21 rue Netzer à 6700 Arlon.

Organisation : AP des écoles fondamentales St Bernard et de l’INDA (voir l’affiche en pdf).

Paf : entrée libre, bienvenue à tous.

30/04/2013 - La discipline, un jeu d'enfants! (réf. 3320)

Par Brigitte Racine (Canada), le mardi 30 avril 2013 à l’Université de Paix.

Article 27Venez découvrir la MÉTHODE ÉDUCOEUR et pratiquer une discipline positive auprès d’enfants et d’adolescents grâce à des moyens simples, efficaces et éprouvés par des milliers de parents et d’éducateurs.

  • En avez-vous assez de répéter, menacer ou élever la voix sans obtenir de collaboration ?
  • L’avenir de vos enfants est-il une préoccupation ?

Quels sont les moyens afin d’arriver à…

  • Obtenir leur collaboration…
  • Leur apprendre à réparer les torts au lieu de punir…
  • Les accompagner à devenir autonomes et responsables…
  • Instaurer une discipline qui favorise le développement de l’estime de soi : le plus grand facteur de protection contre les conduites à risque à l’adolescence (abandon scolaire, abus de drogues, suicide,…)

Prix d’entrée : 10 euros
Prix étudiant, chômeur : 7 euros

28/05/2013 - Le harcèlement à l’école : comprendre, identifier, agir (réf. 3324)

Par Alexandre Castanheira, le mardi 28 mai 2013 à l’Université de Paix.

Article 27Intimidation, (cyber)harcèlement, bouc émissaire, souffre-douleur, brimades, moqueries, rejet social, … les mots ne manquent pas pour désigner les diverses formes de violences à l’école. Pourtant en ce qui concerne le harcèlement, le phénomène est souvent sous-estimé, voire ignoré ou passé sous silence, alors que ses conséquences psychologiques, sociales et scolaires peuvent s’avérer graves.

Aujourd’hui de nombreuses enquêtes à travers le monde affichent pourtant un pourcentage de victimes de harcèlement à l’école allant de 6 à 15% des enfants et des adolescents. Que faire ? Comment appréhender ce phénomène ? Comment l’identifier ? Comment agir ? Comment le prévenir ?

En se basant sur diverses initiatives et les dernières enquêtes en la matière, cette conférence vous permettra d’approcher le harcèlement en milieu scolaire sous 4 angles : comprendre, identifier, prévenir et intervenir.

Prix d’entrée : 7 euros
Prix étudiant, chômeur : 5 euros

(*) Nouveau : en 2012-2013, découvrez deux Cafés Philo, en partenariat avec le CAL du Brabant-Wallon.

Les « Cafés philo » offrent un lieu de rencontre entre des personnes qui souhaitent échanger sans tabous et dans une ambiance décontractée, autour d’un verre. Loin du tumulte du débat, le « café philo » est avant tout un espace démocratique organisé au sein duquel il n’est pas question de convaincre mais de chercher ensemble. Il amène, par le questionnement de chacun, à faire progresser le raisonnement et le questionnement de tous. Se questionner ensemble impose évidemment quelques règles, une éthique communicationnelle. Il faut, en effet, être prêt à accepter que l’autre puisse avoir raison. Il s’agit, dans le respect et l’écoute, de mettre en doute, mais pas de protester, de couper la parole ou d’attaquer la personne sur ses convictions. Il s’agit bien de partager et d’apprendre.

Le prix des conférences est de 5 à 15€ (3 à 12 € pour les étudiants ou chômeurs) en fonction des honoraires des intervenants extérieurs. Certaines de nos conférences sont accessibles aux conditions Article27. Les prix exacts figurent dans le pdf détaillé des conférences, ci-dessous.

> Plus d’infos : Conférences 2012-2013 de l’Université de Paix (PDF)

> Inscriptions