La radicalisation : quelles pistes éducatives ?

Quelles pistes de prévention, au niveau du développement du vivre-ensemble ? Quelles pistes de prise en charge dans le cadre scolaire ?

Nous vous proposons un dossier de fond relatif à la « radicalisation ». Ce document a été produit par le Groupe de Travail « adolescence » du Conseil académique en gestion de conflits et en éducation à la paix. Il est issu d’une réflexion ayant débuté en septembre 2015.

En lien avec la mission de prévention de la violence de l’Université de Paix, le groupe de travail « Adolescence » du Conseil académique en gestion de conflits et en éducation à la paix a choisi de s’intéresser au phénomène de la radicalisation.

Suite aux travaux du Conseil académique sous la présidence de Charles Van der Vaeren (Cf. La collection « Les cahiers de l’Université de Paix », Cahier 2 (Alain Grignard, 2004), Cahier 3 (Charles Van der Vaeren, 2005), Cahier 7 (2008)), nous avons choisi d’aborder ce phénomène quasiment indépendamment de sa dimension religieuse.

Membres du Groupe de Travail ayant contribué à cette note :

  • Pierre Biélande, Master en économie, Titulaire d’un DES en Management, Editeur, Coordinateur des activités « Nord » à Echos Communication.
  • Isabelle Brouillard, Criminologue, Médiatrice, Secrétaire générale de l’Université de Paix.
  • Paul-Henri Content, Licencié en psychologie sociale, Formateur d’adultes, Superviseur, Psychothérapeute.
  • Françoise Digneffe, Philosophe, Criminologue et Professeure émérite de l’Université catholique de Louvain.
  • Pascal Minotte, Psychologue, Psychothérapeute, Chercheur au CRESAM (santé mentale), Auteur, Professeur invité à l’IHECS.

Plusieurs formateurs du « Pôle Ado » de l’Université de Paix ont également contribué à ce document en proposant l’une ou l’autre approche ou grille de lecture utilisée sur le terrain (pyramide de prévention de la violence de J. Declerck, etc.).

Plan du dossier

 

« Le conflit est inévitable… mais ça, ça l’est »

A l’Université de Paix, nous distinguons clairement le conflit (moment de désaccord à dépasser) de ses conséquences, positives ou négatives. Nous pensons que nous pouvons gérer de manière constructive les désaccords ou oppositions qui sont à l’origine des conflits. Les conflits sont inévitables, par contre, on peut éviter leurs conséquences négatives. C’est la raison pour laquelle nous développons et partageons des outils de gestion des conflits.

C’est la raison pour laquelle nous lançons une campagne participative « le conflit est inévitable… », « …mais ça, ça l’est » / « …mais il peut être géré d’une manière qui convienne à chacune des parties ». Autrement dit : on ne peut pas éviter les conflits, mais on peut prévenir leurs conséquences les plus négatives.

Cette campagne a plusieurs objectifs. Tout d’abord, montrer une conscience des conséquences négatives possibles d’un conflit. Il ne faut pas confondre conflit et violence, par exemple. L’Université de Paix propose des moyens de gérer les conflits pour parvenir à des situations qui conviennent à chacune des parties, que ce soit par l’écoute, le fait d’apprivoiser ses émotions et de les exprimer, la négociation ou encore l’intervention d’un tiers (médiation). Par ce fait, il s’agit également d’en prévenir les conséquences négatives, qu’il s’agisse de violence physique ou verbale. Cette campagne se veut sobre et réaliste.

Plusieurs réalités peuvent donc être montrées : soit des résolutions de conflits qui se passent de manière harmonieuse, soit au contraire des conséquences parfois désagréables, voire dramatiques.

L’idée est de décliner le « thème-slogan » en une ou plusieurs images ou moyens d’expressions (photos, dessins, vidéos, gifs animés (Vine, Instagram), textes courts)

Le jeune dessinateur belge Olivier Michelet (c) s’est prêté à l’exercice, ci-dessous.

Si vous aussi, vous disposez de photos, vidéos, gifs animés ou autres images, n’hésitez surtout pas à nous les partager ou à nous les envoyer par mail.

Voir aussi : une illustration de Corinne Mercadier (c)

 

Nouveau : formation d’animateurs

Une formation d’animateurs en prévention de la violence et en gestion de conflits dans les groupes d’enfants

L’Université de Paix propose une formation d’animateurs en prévention et en gestion de conflits dans les groupes d’enfants (5-12 ans).

Celle-ci est composée de 7 modules de formation, entrecoupés de stages pratiques.

Quand ? de octobre 2012 à juin 2013, le week-end (journées de 9h30 à 17h)

Pour qui ? Toute personne ayant une expérience en animation et/ou en gestion de conflits.

Inscription : La sélection des candidats se fera sur base d’une lettre de motivation (à renvoyer pour le 15 septembre 2012 au plus tard) et d’un entretien.

Infos : Julie Duelz, Coordinatrice