Bénédicte de Gruben : « La part du colibri »

Bénédicte de Gruben a suivi le Certificat en gestion positive des conflits avec les jeunes. Aujourd’hui, elle développe les outils de l’Université de Paix au Luxembourg (Réseau Université de Paix). Elle nous offre un témoignage personnel sur les fruits de son parcours, récoltés au quotidien…

colibriPour l’instant, je vis des expériences extrêmement fortes en prévention et en gestion de conflits dans des groupes de jeunes. Je m’appuie avec confiance sur les programmes et outils de l’Université de Paix. Grâce aux compétences révélées par le « Certificat spécial jeunes » et au soutien de mes collègues, j’espère arriver, pour un groupe, à une conscientisation de certains mécanismes et, pour les autres groupes, à une gestion de conflits permettant de mieux vivre ensemble. Je vis in situ : les exercices sont proposés, la théorie est expliquée et comprise. Il reste à l’appliquer… chose parfois difficile, car il reste « la part de l’autre », ce qu’il va apporter de sa personne et de son vécu dans cette situation… C’est chaque fois une découverte.

L’autre, en ce qui concerne l’éducation des jeunes, est bien souvent « les Zôtres » : sa famille, ses réseaux. Pour que la graine devienne un bel arbre, plusieurs tuteurs solides sont nécessaires, eux-mêmes confortés par un bon terreau. Bienvenue en « terre d’Université de Paix », certificats dans lesquels, on nous invite à une approche concertée du développement des habilités sociales. A chacun sa part, différents et solidaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *