Le témoignage d’Emmanuella

Emmanuella Lonardo a suivi le Certificat en gestion positive des conflits avec les jeunes, une de nos formations de longue durée. Aujourd’hui, elle nous livre son regard sur son parcours…

« Cette formation  m’a permis de me rendre compte de la dimension qu’il existe entre l’autre et moi ».

Qu’est-ce qui vous a particulièrement plu ?

– Les échanges avec les autres participants. Dans tous les cas, respect des règles mentionnées dès le départ, c’est-à-dire : parler en « je » [parler de soi plutôt que sur autrui], droit au STOP [droit de poser ses limites]…

– Les échanges purement professionnels, très respectueux du cadre de vie, des valeurs de chacun.

– Le côté très pratique : à partir d’exercices, on découvre de la théorie. Pour l’équipe de formation, je trouve cela très pro. Pour leur créativité : Bravo !

Que retirez-vous de cette expérience d’un point de vue personnel ?

Cette formation  m’a permis de me rendre compte de la dimension qu’il existe entre l’autre et moi. Je suis moi, avec mes interprétations, mon vécu, mes choix et l’autre est l’autre. Respecter mon vécu et celui de l’autre est une grande étape dans la gestion de la relation avec lui ou elle.

Utilisez-vous vous-même parfois des outils présentés lors du Certificat ?

J’utilise assez souvent les techniques de l’écoute active et du DESC.

J’aborde également et plus souvent que dans le passé mes propres besoins et émotions. Mes objectifs sont clairement exprimés dès le départ. Je demande à l’autre de clarifier ses objectifs, je vérifie ses émotions par rapport à ce qu’il vient de me dire, ce qu’il vient de vivre.

J’ai appris à me dire : « Ce qui te fait rire ne fais pas forcément rire tout le monde ! »

Voyez-vous une différence de comportement… ?

Dans le cadre des stages que je coordonne, je suis beaucoup plus à l’écoute. Quand il y a un souci entre 2 enfants, j’écoute en demandant aux enfants de me citer les faits, pas leurs interprétations. Les enfants sont alors plus à l’aise pour gérer un conflit, ils expriment leur vécu par rapport à la situation qu’ils viennent de vivre. Je prépare une petite formation (au départ de celle que j’ai suivie à l’Université de Paix) pour l’équipe d’animation : ceux-ci sont plus à l’aise, l’échange est réellement palpable sur le terrain. Toutes les règles sont respectées parce qu’elles sont toutes connues, qu’elles sont claires et que leur conséquences sont clairement expliquées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *