Un mensonge poserait-il problème s’il n’y avait personne pour y croire ?

Par Julien Lecomte

Le terme de « fake news » (que l’on pourrait traduire par « actualités mensongères ») s’est progressivement répandu suite à la propagation effarante de fausses nouvelles ces derniers mois. L’impression donnée est que la véracité des faits importe peu lorsqu’il s’agit de partager des contenus.

> Lire l’article paru dans le numéro 13 de la revue de la COJ


Publié par le 27 Juin, 2017 dans Dans la presse..., Ressources pédagogiques