Présentation de la Galeria de Mediacio

Dans le souci de développer une communication de proximité et de créer des liens hors frontières, l’Université de Paix propose depuis septembre 2003 des relais en Belgique et en Espagne. Entretien avec Silvia Casanovas Danes, représentante du Réseau Université de Paix en Espagne (Barcelone).

Propos de Silvia Casanova Danès, recueillis par Christine Cuvelier, initialement parus dans le trimestriel n°88, en 2004.

Question 1 : Si nous te demandons de te présenter brièvement ainsi que la Galeria de Mediacio, que nous dis-tu ?

Je suis quelqu’un de très inquiète professionnellement, très branchée sur le côté créatif de la communication et sur les relations interpersonnelles. Ma formation de base : psychologue, pédagogue, éducatrice spécialisée, thérapeute,… m’a permis de me spécialiser dans la résolution des conflits et plus spécialement dans la médiation familiale et scolaire toujours sous l’optique de la théorie systémique. Je travaille comme technicienne psychopédagogique (dans le primaire et secondaire) et comme formatrice de formateurs dans le département d’éducation du gouvernement catalan.

J’ai acquis depuis 25 ans une expérience inestimable qui m’a permis d’entreprendre l’aventure de création et de mise en place de la Galeria de Mediacio.

La Galeria de Mediacio est la concrétisation d’un de mes rêves. C’est un centre de documentation, de création et de diffusion d’outils sur la résolution des conflits et en particulier sur la médiation dans ses différents versants familial, scolaire, communautaire,… Les différents professionnels, experts et jeunes en formation peuvent trouver les idées et le matériel nécessaires pour leur travail quotidien. La Galeria se compose de trois espaces complémentaires :

1) l’espace de documentation

  • la bibliothèque, la vidéothèque et la revue de presse
  • un espace de formation de formateurs pour offrir aux professionnels des ateliers avec des thèmes spécialisés
  • un petit éditorial pour publier et diffuser les expériences novatrices qui surgissent dans le champ de la médiation et de la résolution des conflits
  • la traduction de documents principalement du français à l’espagnol

2) le laboratoire d’idées : endroit où l’on joue avec les mots, les images, les idées, les symboles,… un endroit de créativité où l’on crée de nouvelles façons de faire et de dire Je travaille en collaboration avec une actrice de théâtre et de cinéma de Colombie et une designer du Nicaragua.

3) un cabinet de thérapie et médiation systémique et familiale en collaboration avec une médiatrice et un avocat

Question 2 : Tu as participé au Forum international de rencontre entre jeunes en novembre 2000 ; c’est par ce biais que tu as découvert l’Université de Paix. Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

J’ai connu l’Université de Paix et j’ai découvert une sorte de synchronisation dans nos manières de travailler qui m’a d’emblée mis très à l’aise.

J’ai pu parler avec des jeunes du Congo, de Rwanda, du Cambodge, du Cameroun,… et cela m’a permis de connaître d’autres horizons.

Le Forum m’a permis aussi d’échanger savoirs et souhaits avec des personnes ressources et avec les formateurs de l’Université de Paix.

Et sourtout, j’ai beaucoup apprécié la bonne organisation et la totale disponibilité des membres de l’UP.

A refaire. A quand le prochain Forum ?

Question 3 : La Galeria de Mediacio est un des relais de l’Université de Paix. En quoi ce partenariat est-il pertinent, utile pour toi ?

Actuellement tu travailles sur la traduction de l’ouvrage « Graines de médiateurs… Médiateurs en herbe », y a-t-il d’autres projets que tu souhaites développer en collaboration avec l’Université de Paix ?

  • Déjà traduire et publier d’autres ouvrages et outils pédagogiques qui sont à la base de l’UP. Faire la diffusion et servir de tremplin à l’Espagne et à l’Amérique latine.
  • Approfondir la collaboration entre l’Université de Paix et l’Université de Barcelone lors de son programme d’études post-universitaires : « Education et conflits, la médiation comme recours » que dirige Carme Romia dont je suis la coordinatrice. Continuer à organiser le voyage de fin d’études pour les étudiants de l’Université de Barcelone à Namur afin de connaître l’UP.
  • Faire connaître et introduire à l’école française (dont je suis ancienne élève) et au lycée français de Barcelone vos outils pédagogiques sur la gestion de conflits. Servir de liaison entre ces écoles et l’Université de Paix.
  • Rechercher ensemble d’autres partenaires étrangers et d’autres expériences en gestion positive des conflits.

Question 4 : Le mot de la fin… La Galeria de Mediacio dans 10 ans ? Le futur de la Galeria de Mediacio, qu’est-ce ?

J’aimerais que la concrétisation du rêve entrepris il y a une décennie soit une réalité accomplie et que la Galeria de Mediacio soit :

  • un espace de créativité pour façonner de nouvelles manières de faire dans le monde de la communication et de la résolution de conflits
  • un siège d’une petite maison d’édition « Les trois chaises », spécialisée en médiation où les jeunes professionnels puissent publier leurs idées et pensées
  • un endroit reconnu de formation de formateurs
  • un centre de documentation ayant les dernières nouveautés parues dans le domaine
  • un endroit de rencontre entre professionnels venant de Gernika, de Madrid, de Lyon, de Namur… pour partager nos différents savoirs.

Le dernier mot « On ne réussit qu’une seule chose, on réussit ses rêves » (Jacques Brel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.