luxembourg

[Historique] « Les camps de la Paix en province de Luxembourg »

Un article publié sur : http://www.colupa.org/documents/les-camps-de-la-paix-en-province-de-luxembourg/

Une expérience-pilote qui pourrait inspirer d’autres militants aujourd’hui.

Pierre et Majo Debbaut-Decock évoquent l’aventure peu commune dans laquelle ils se sont lancés il y a cinquante ans à Nobressart, un petit village du Sud-Luxembourg.

De 1965 à 1973, les Camps de la Paix ont occupé une place importante dans nos engagements. Il n’en reste aucune trace matérielle. Nos souvenirs pourraient servir à d’autres militants dans l’organisation de certaines activités.

[…]

En partenariat avec l’Université de Paix

[Les] Camps de la Paix [sont] nés de l’heureuse conjonction de quelques petits faits.

Le père Pire, prix Nobel de la Paix en 1958, nous a signalé que les demandes d’inscription aux sessions d’été de l’Université de Paix à Huy étaient tellement nombreuses qu’il se sentait obligé de trouver un critère de sélection objectif. Le Conseil académique avait choisi d’augmenter l’âge minimum des participants. Nos contacts réguliers avec des jeunes de quinze à vingt ans nous portaient à croire que cet âge était particulièrement adapté à une première réflexion approfondie sur les problèmes de paix.

[…]

Lire la suite : http://www.colupa.org/documents/les-camps-de-la-paix-en-province-de-luxembourg/

Bénédicte de Gruben : « La part du colibri »

Bénédicte de Gruben a suivi le Certificat en gestion positive des conflits avec les jeunes. Aujourd’hui, elle développe les outils de l’Université de Paix au Luxembourg (Réseau Université de Paix). Elle nous offre un témoignage personnel sur les fruits de son parcours, récoltés au quotidien…

colibriPour l’instant, je vis des expériences extrêmement fortes en prévention et en gestion de conflits dans des groupes de jeunes. Je m’appuie avec confiance sur les programmes et outils de l’Université de Paix. Grâce aux compétences révélées par le « Certificat spécial jeunes » et au soutien de mes collègues, j’espère arriver, pour un groupe, à une conscientisation de certains mécanismes et, pour les autres groupes, à une gestion de conflits permettant de mieux vivre ensemble. Je vis in situ : les exercices sont proposés, la théorie est expliquée et comprise. Il reste à l’appliquer… chose parfois difficile, car il reste « la part de l’autre », ce qu’il va apporter de sa personne et de son vécu dans cette situation… C’est chaque fois une découverte.

L’autre, en ce qui concerne l’éducation des jeunes, est bien souvent « les Zôtres » : sa famille, ses réseaux. Pour que la graine devienne un bel arbre, plusieurs tuteurs solides sont nécessaires, eux-mêmes confortés par un bon terreau. Bienvenue en « terre d’Université de Paix », certificats dans lesquels, on nous invite à une approche concertée du développement des habilités sociales. A chacun sa part, différents et solidaires !

Les Certifié(e)s 2010-2011

L’Université de Paix asbl félicite encore une fois les participants aux deux formations de longue durée 2010-2011, pour l’obtention de leur Certificat ce vendredi 23 septembre 2011.

Une centaine de personnes était présente à la cérémonie, qui fut l’occasion conviviale de remercier les membres et sympathisants de l’Université de Paix, ainsi que toutes celles et ceux, particuliers et institutions, qui contribuent, par leur confiance et leur reconnaissance, à promouvoir les outils concrets de gestion positive des conflits de l’Université de Paix.