Non classé

Protégé : Toulouse

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

Cespl

Portefeuille de lecture CESPL

Responsable du module : Julien Lecomte

Fiches de synthèse (.docx)

Fiches de synthèse

Evaluation

La présence intervient dans la note finale. Les absences peuvent être compensées par un travail écrit supplémentaire.

En fin de chaque « module » (conflits, écoute, assertivité, cadre de vie), un petit questionnaire écrit (évaluation formative) vous est distribué pour tester vos acquis « à chaud ». Il s’agira d’analyser des situations de conflits, de proposer des pistes de communication, d’appliquer un outil, etc.

Il vous est demandé de rédiger un travail écrit individuel de 3 à 5 pages en Times 12 interligne 1,5. Le thème de ce travail est « ce que je retiens, ce que j’applique ou mes défis par rapport aux théories, aux techniques et aux outils partagés durant le cours ». Autrement dit, il s’agit d’expliquer comment vous vous réappropriez les éléments du cours au niveau personnel. Comment les comprenez-vous ? Comment votre vision des choses a-t-elle évolué ? Dans quelles situations vous seront-ils utiles ou non ? Comment allez-vous les appliquer ?

Ce travail doit être rendu au plus tard le 9 janvier 2019, par mail à j.lecomte@universitedepaix.be.

Un entretien oral aura lieu le 16 ou le 23 janvier 2019. Durant cet entretien de 15-20 minutes, nous revenons ensemble sur les questionnaires écrits réalisés en fins de module, avec des questions de clarification ou d’approfondissement par rapport à vos réponses, ainsi que sur votre travail et les apprentissages réalisés durant le cursus.

Introduction à la gestion de conflits – Comprendre le conflit

Concrètement, pour l’évaluation, nous vous demanderons d’être capables de :

  • Identifier un ou plusieurs objets de conflit dans une situation conflictuelle
  • Situer la ou les attitudes des parties sur la « croix » de Thomas et Kilmann : 5 attitudes + axes mon objectif / prise en compte de l’objectif de l’autre
  • Mesurer les conséquences possibles de l’une ou l’autre de ces attitudes

Ressources

Techniques d’écoute et gestion des émotions

Il vous est demandé d’être capables de :

  • Distinguer les messages « factuels » (« descriptions ») des « interprétations » ou « jugements »
  • Traduire des interprétations et descriptions
  • Distinguer l’émotion, les sensations (corporelles), les pensées (croyances) et les comportements en situation
  • Identifier différents types de messages (parfois dits « risqués ») : solutions – soutien, questionnement / enquête – diversion / blague, interprétation – évaluation / jugement moral
  • Pratiquer la reformulation (essence du message)
  • Pratiquer l’écoute dite « active » : reformulation + hypothèse sur l’émotion de l’autre sous forme interrogative et confirmation ou non par l’autre. Ceci suppose de pouvoir identifier des émotions « de base », de pouvoir les nommer

Ressources :

Cadre de vie / règles et sanctions en classe

Il vous est demandé d’être capables de :

  • Distinguer différents types d’agressivité : stress et comportements grégaires
  • Elaborer des règles et sanctions selon les 6C et les 6C

Ressources :

Techniques d’affirmation de soi

L’outil principal de ce module est le « DESC ». Celui-ci intègre plusieurs compétences à maîtriser :

  • Description des faits (distinction faits-interprétations)
  • Expression (des émotions, ressentis, besoins <-> identifier et nommer)
  • Solutions (dans une optique « win-win », collaborative)
  • Conséquences (pour soi ET pour l’autre en cas de solution OU de non résolution du problème)

L’affirmation de soi suppose également les aptitudes suivantes :

  • Distinction entre l’assertivité de la manipulation, de l’agressivité et de la passivité.
  • Identification et affirmation de ses limites. Des techniques de « protection » (ou « roues de secours ») sont abordées en complément du « DESC » :
    • Édredon
    • Disque rayé
    • « Poisson froid »
  • Identification de ses besoins et préoccupations, identification de ses objectifs
  • Distinction entre ce qui est négociable et ce qui ne l’est pas.

Pour aller plus loin :

AGENDA

Gérer les conflits et les comportements difficiles

26/09

  • Cadre de vie
  • Activités « vivre ensemble »
  • Plan – structure
  • Pyramide de prévention

03/10 et 10/10

  • Intro GDC : objet du conflit, attitudes en conflits, travail sur situations
  • Transposition didactique via GDM2

17/10 et 24/10

  • Types d’agressivité : stress et comportements grégaires
  • Cadre et communication, deux leviers du changement
  • Règles et sanctions + création d’une charte de classe

07/11

  • Affirmation de soi : le DESC
  • Différence entre faits et jugements
  • « Roues de secours »

Gérer les émotions

14/11

Révision – rattrapage d’un point précédent

21/11

  • Emotions
  • Pleine conscience, météo, thermomètre des émotions…
  • Méthodes de régulation des émotions, vocabulaire émotionnel, décodage des émotions

28/11 et 05/12

  • Pratiques d’écoute, « messages risqués »
  • Ecoute d’un enfant « stressé »
  • Ecoute et « dominance »

19/12

Révision – pratique intensive (sur base des retours) – intervision

Colloque Faire société dans un monde médiatisé le 5 juin 2018 à Charleroi

Mardi 5 juin 2018 de 09:00 à 13:00 se tiendra le Colloque Faire société dans un monde médiatisé au Quai10 à Charleroi, à l’initiative de la Ministre de la Jeunesse et de l’Egalité des chances Isabelle Simonis, en partenariat avec le Service de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Comment préserver le vivre ensemble dans une société médiatisée ? Quel est le rôle de l’éducation aux médias ? Comment lutter contre la cyberhaine ? Comment développer des attitudes critiques et respectueuses sur le web ? Le jeu vidéo peut-il aider le vivre et le penser ensemble ?

Une matinée pour présenter et débattre de ces questions au Quai 10 – Quai Arthur Rimbaud, 10 (ancien Quai de Brabant) – 6000 Charleroi.

Inscription gratuite via ce formulaire.

Conférences 2017-2018

 

Le mardi 26 septembre 2017 à 18h30Introduction à la pleine conscience (Réf. 1760)

Lieu : Salle Le Chat à 7 Pattes – Rue Saint-Donat 42, 5002 Saint-Servais

Par Alexandre Castanheira, Formateur à l’Université de Paix, Licencié en langues et littératures romanes, Agrégé de l’enseignement secondaire supérieur, Instructeur Pleine Conscience MBSR.

Prix d’entrée : gratuit

> Inscriptions

Le mardi 7 novembre 2017 à 18h30 – Conférence interactive Mindfulness et communication (Réf. 1770)

A l’Université de Paix (Boulevard du Nord, 4 – 5000 Namur)

Par Alexandre Castanheira, Formateur à l’Université de Paix, Licencié en langues et littératures romanes, Agrégé de l’enseignement secondaire supérieur, Instructeur Pleine Conscience MBSR.

Prix d’entrée : gratuit

> Inscriptions

Le mardi 19 décembre 2017 à 18h30La pleine conscience pour les enfants et les ados expliquée aux parents (Réf. 1783)

A l’Université de Paix (Boulevard du Nord, 4 – 5000 Namur)

Par Alexandre Castanheira, Formateur à l’Université de Paix, Licencié en langues et littératures romanes, Agrégé de l’enseignement secondaire supérieur, Instructeur Pleine Conscience MBSR.

Prix d’entrée : gratuit

> Inscriptions

Le mardi 23 janvier 2018 à 18h30 – Les boules et les chocottes : j’ai peur et ça m’fait flipper ! (Réf. 1855)

A l’Université de Paix (Boulevard du Nord, 4 – 5000 Namur)

Par Christelle Lacour, Formatrice à l’Université de Paix, Psychologue, Agrégée de l’enseignement secondaire supérieur, Thérapeute.

Prix d’entrée : 7 euros

> Inscriptions

Le mardi 6 mars 2018 à 18h30 – Conférence interactive Mindfulness et communication (Réf. 1818)

A l’Université de Paix (Boulevard du Nord, 4 – 5000 Namur)

Par Alexandre Castanheira, Formateur à l’Université de Paix, Licencié en langues et littératures romanes, Agrégé de l’enseignement secondaire supérieur, Instructeur Pleine Conscience MBSR.

Prix d’entrée : gratuit

> Inscriptions

Le mardi 24 avril 2018 à 18h30 > Apprendre à désobéir (Réf. 1854)

A l’Université de Paix (Boulevard du Nord, 4 – 5000 Namur)

Par François Bazier.

L’obéissance est considérée comme une vertu et la désobéissance comme un vice. L’obéissance apparaît indispensable à la vie en société. Et si nous (re)valorisions notre capacité à désobéir comme une chance pour mieux vivre ensemble ?

> Inscriptions